Espagne : feu vert pour les MVNO

Par 06 février 2006
Mots-clés : Digital Working, Europe

Le marché des télécoms espagnol subira-t-il une cure de jouvence grâce à l'entrée prochaine des opérateurs mobiles virtuels (MVNO) ? C'est en tout cas l'argument avancé par l'autorité de...

Le marché des télécoms espagnol subira-t-il une cure de jouvence grâce à l'entrée prochaine des opérateurs mobiles virtuels (MVNO) ? C'est en tout cas l'argument avancé par l'autorité de régulation espagnole, la Commission des marchés des télécoms (CMT) pour ouvrir l'Espagne à ces MVNO. Elle vient d'obtenir le feu vert de Bruxelles.
 
Conséquence : les trois principaux opérateurs mobiles espagnols (Telefonica Moviles, Vodafone et Amena, filiale de France Télécom), vont devoir ouvrir leurs réseaux aux nouveaux venus, à des "prix raisonnables". La CTM indique qu'entre 1999 et 2004, le trafic des télécoms avait quadruplé, alors que le revenu moyen par minute n'a baissé que de 24 %.
 
Rappelons que les MVNO sont des opérateurs mobiles qui ne disposent pas de leurs propres réseaux : ils achètent en gros les services téléphoniques à un fournisseur disposant de sa propre infrastructure et les revendent ensuite à leurs clients.
 
D'après l'agence Reuters, les premiers MVNO espagnols pourraient proposer leurs services au printemps prochain.
 
(Atelier groupe BNP Paribas - 06/02/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas