Estel veut attirer le grand public.

Par 18 octobre 1999
Mots-clés : Digital Working, Europe

Détenu à 79 % par EDF et 21 % par l'opérateur historique suisse Swisscom, l'opérateur Estel, créé en avril 1998, veut devenir le numéro deux en Alsace après France Télécom. Ayant lancé une offre...

Détenu à 79 % par EDF et 21 % par l'opérateur historique suisse Swisscom,
l'opérateur Estel, créé en avril 1998, veut devenir le numéro deux en
Alsace après France Télécom.
Ayant lancé une offre destinée aux PME début 1999 (200 clients
aujourd'hui), Estel va proposer, dès le 15 novembre, une offre au grand
public. L'opérateur espère séduire un millier de clients d'ici à la fin de
l'année. Cette offre proposera l'accès Internet gratuit et la téléphonie.
L'appel régional sera facturé 29 centimes la minute et l'interurbain 40
centimes, en heures creuses.
L'opérateur utilise 236 km de fibres optiques sur le réseau d'Electricité
de Strasbourg. 200 millions de F seront investis au total sur deux ans.
Après un premier test à Haguenau, Estel va également demander une licence
régionale de boucle locale radio.
Estel tablait en début d'année sur un chiffre d'affaires en 1999 de 30
millions de F, en 2001 de 100 millions et en 2003 de 200 millions.
L'équilibre financier devrait être atteint en 2003.
(Christine Weissrock - Atelier Paribas)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas