Etats-Unis : AOL souhaite relever la tête avec Bill Pay, une offre de facturation en ligne

Par 17 mars 2004

Ayant perdu près de 2 millions de clients aux Etats-Unis en très grande partie à cause des prix d'abonnement haut débit très largement supérieurs au marché, AOL, le premier fournisseur d'accès...

Ayant perdu près de 2 millions de clients aux Etats-Unis en très grande partie à cause des prix d’abonnement haut débit très largement supérieurs au marché, AOL, le premier fournisseur d’accès Internet dans le monde, tente de remonter la pente avec de nouvelles offres haut débit et de nouveaux services.

Ainsi, America Online va lancer aux Etats-Unis « AOL Bill Pay », un nouveau service qui permettra à ses abonnés de régler presque toutes les factures directement via son service de courriels. Une aubaine pour les 67 % des clients d'AOL qui, selon le fournisseur d’accès, règlent déjà leurs factures sur des sites de paiement spécialisés.

Bill Pay leur permettra de réduire le nombre de noms et de mots de passe utilisés sur différents sites, d'être alertés par des messages de rappel des échéances, et de limiter les risques de vol d’identité bancaire par Internet en n’ayant qu’une seule adresse mail. Sur ce point, AOL a intégré des dispositifs de sécurité dans les boîtes de courrier électronique.

AOL a choisi Yoodle, spécialiste des paiements en ligne, comme partenaire technologique de cette nouvelle offre destinée à se développer sur le web. Rappelons en effet qu’aux Etats-Unis, selon le cabinet Celent, une partie de l’attrition de la clientèle des banques provient du fait qu’elles ne gèrent pas assez de transfert automatique de factures sur les comptes des particuliers. D’où une dépendance plus faible par ce manque de service.

Une situation qui pourrait changer grâce à Internet, à moins que les FAI ne s’emparent avant les banquiers du gros morceau.

(Atelier groupe BNP Paribas – 17/03/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas