États-Unis : le livre numérique prend son envol grâce au e-commerce

Par 18 mars 2013 1 commentaire
Ebook

Le livre numérique séduit de plus en plus de lecteurs américains. Non seulement il s'installe durablement sur le secteur éditorial, mais la vente de livres sur Internet dépasse de loin les moyens de commerce traditionnel.

Le nombre de livres numériques vendus aux États-Unis d'Amérique représente 28% des ventes totales du marché du livre américain, selon Bowker, une compagnie pourvoyeuse de solutions de management à destination des éditeurs, des libraires et des bibliothécaires. Dans son étude, la compagnie indique ainsi que l'économie du livre numérique s'avère particulièrement florissante aux États-Unis, mais également au Royaume-Uni. Les ventes de livres numériques n'ont ainsi cessé d'augmenter depuis janvier 2009, et le nombre de lecteurs américains qui les achètent, quant-à-lui, a presque doublé entre janvier 2009 et novembre 2012. Et cela serait lié en partie à la concurrence des plate-formes de e-commerce avec les librairies physiques.

Un marché américain en cours de remodelage

Ainsi, d'après l'étude depuis la faillite du groupe Borders en 2011, le secteur du livre américain est en profond remaniement. En effet les chaînes telles que Borders, Barnes & Noble ou encore Follett's détenaient 28,7% des parts du marché du livre en 2011, et n'en détiennent plus que 18,7% l'année suivante. Un gouffre dans lequel s'est immiscé le e-commerce, Amazon en tête pour atteindre 43,8% des ventes totales en 2012. En plus de l'aspect remaniement, l'étude révèle que de nombreux autres facteurs ont causé l'augmentation du nombre de lecteurs numériques aux États-Unis. Entre autres, la démocratisation des liseuses proposées (Kindle, Nook), la difficulté d'accéder à des librairies, car il est parfois nécessaire de parcourir de longues distances pour en trouver une, et enfin la rapidité des éditeurs à investir dans le livre numérique ont été déterminants.

Une tendance européenne plus mesurée

A l'inverse de l'exemple états-unien, les chaînes de libraires du Royaume-Uni possèdent encore 27,6% des parts de leur marché en 2012, contre 30% en 2010. Le livre numérique ne représente quant à lui que 9,3% des ventes totales de livre en novembre dernier, malgré une nette augmentation durant l'année 2012. Le succès du livre numérique est sans doute corollaire de l'augmentation du nombre de liseuses et tablettes permettant de consulter des ouvrages numériques. Ces deux marchés ne demeurent pourtant pas un exemple communément admis sur toute la planète et, en France, le livre numérique peine à s'installer, comme le notait L'Atelier en février 2012.

Haut de page

1 Commentaire

Oui mais aux états-unis un livre numérique est vendu 2 euros et ici en France il est vendu, comme sa version papier, à 20 euros.
cherchez l'erreur.

Soumis par Pierre Richard (non vérifié) - le 29 mars 2013 à 18h15

Vos commentaires

(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
(If you're a human, don't change the following field)
Your first name.
Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Aucune balise HTML autorisée
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

En soumettant ce formulaire, vous acceptez la politique de confidentialité de Mollom.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas