Les Etats-Unis pourraient taxer la Voix sur IP

Par 05 septembre 2007

Le régulateur des télécoms américains, la Federal Communications Commission (FCC) vient de dévoiler dans un rapport rendu public cette semaine une proposition visant à assurer le financement du...

Le régulateur des télécoms américains, la Federal Communications Commission (FCC) vient de dévoiler dans un rapport rendu public cette semaine une proposition visant à assurer le financement du Service universel (UFS - Universal Service Fund) par une taxation de la téléphonie sur IP.
Le projet émane de Robert Nelson, ancien commissaire des services publics du Michigan, qui explique que "la baisse drastique du trafic fixe longue distance sur les réseaux téléphoniques commutés, le déploiement des réseaux IP et la forte augmentation du nombre d'utilisateurs de la Voix sur IP changent la donne".
Les prestataires de VoIP ne participent pas au financement de l'UFS. Mais leur essor, qui bouleverse le marché de la téléphonie traditionnelle, pourrait bientôt les contraindre au versement d'une taxe. Ce qui, pour le consommateur, pourrait signer la fin des Skype et consorts gratuits...
Alors, est-ce le lancement cette semaine de Google Talk, qui autorise la communication sur IP, qui a précipité cette annonce de la FCC ? Elle affirmait pourtant, il y a un an, que la téléphonie sur IP ne devait pas être taxée dans la mesure où son principe était similaire à ceux de la messagerie électronique ou du Peer-to-Peer.

(Atelier groupe BNP Paribas - 25/08/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas