Etats-Unis : la renaissance des épiceries en ligne

Par 27 novembre 2003
Mots-clés : Smart city

Trois ans après l'éclatement de la bulle Internet, les épiceries en ligne américaines ont revu leurs business models, et retrouvent la santé. Leur premier effort a été de mesurer leurs anciennes ...

Trois ans après l’éclatement de la bulle Internet, les épiceries en ligne américaines ont revu leurs business models, et retrouvent la santé. Leur premier effort a été de mesurer leurs anciennes ambitions, gonflées par l’engouement général pour Internet et la vente en ligne. Abaissant les investissements consacrés aux infrastructures de stockage, ou encore au transport des marchandises, les distributeurs ont tendance aujourd’hui à se recentrer sur une spécialisation, sur un périmètre géographique, etc. et à limiter leurs coûts pour atteindre la rentabilité.

C’est ainsi que la société new-yorkaise FreshDierct s’est peu à peu fait un nom autour du Queens, et a élargi sa clientèle de 20.000 à 500.000 foyers, misant sur la fraîcheur de ses produits. Mieux pensé, le marché de l’alimentation en ligne reprend globalement de la vigueur. La preuve de ce renouveau est sans doute l’ouverture par le géant du e-commerce Amazon d’une rubrique épicerie fine, sur son site américain. Petits ou grands, les acteurs de l’épicerie en ligne attendent avec impatience les fêtes de fin d’année et espèrent que Thanksgiving et Noël verront une multiplication des commandes.

( Atelier groupe BNP Paribas – 27/11/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas