Etats-Unis : les « streamies » achètent plus en ligne, mais haïssent les « pop-up »

Par 25 septembre 2003

On pouvait s’y attendre, les « streamies » (utilisateurs de contenus audio et vidéo sur Internet) représentent aux Etats-Unis une population particulièrement active en matière de commerce en ligne...

On pouvait s’y attendre, les « streamies » (utilisateurs de contenus audio et vidéo sur Internet) représentent aux Etats-Unis une population particulièrement active en matière de commerce en ligne. Selon les instituts Arbiton & Edison Media Research, les « monthly streamies » qui regardent ou écoutent des contenus audio/vidéo au moins 2 heures par mois sur le Net, représenteraient déjà 21 % de la population américaine.

Par rapport à la moyenne nationale, ils dépenseraient en ligne : 260 % de plus en matériels informatiques, 131 % de plus chez Amazon, 116 % de plus en services de banque en ligne à leur domicile, et seraient 59 % à réserver ou acheter chaque mois des billets d’avions et/ou des chambres d’hôtel par le web, contre une moyenne de 36 %.

De beaux scores !… Est-ce dire que cette population est plus perméable au marketing sur Internet ? 65 % des « streamies » trouvent que l’ajout sauvage de pop-up sur leurs écrans est irritant, 9 % pensent la même chose concernant les e-mails, tandis que plus d’un tiers d’entre eux utilisent un système anti-spam, et un quart d’entre eux possèdent un moyen de bloquer les pop-up.

Quel meilleur marketing pour cette population très attirée par l’e-commerce ? 60 % des « streamies » disent appréciable le fait de visualiser en streaming un court message publicitaire, avant de regarder une vidéo en ligne (film, documentaire…). En somme, un modèle proche de la TV.

(Atelier groupe BNP Paribas – 25/09/2003)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas