Les Etats-Unis veulent des robots chirurgiens sur les champs de bataille

Par 30 mars 2005

Les guerres qu'ont menées les Etats-Unis contre le terrorisme en Afghanistan et en Irak ont à ce jour fait près de 1 700 morts et plus de 11 800 blessés. Pour limiter dans l'avenir ces pertes...

Les guerres qu'ont menées les Etats-Unis contre le terrorisme en Afghanistan et en Irak ont à ce jour fait près de 1 700 morts et plus de 11 800 blessés. Pour limiter dans l'avenir ces pertes humaines, le pays cherche à se tourner vers les robots chirurgiens, qui agiraient en un temps record sur les champs de bataille et procureraient les premiers soins aux blessés pendant leur évacuation.
12 millions de dollars : c'est ce que les Etats-Unis devraient consacrer à la concrétisation, sur deux ans, d'un projet mené en collaboration avec des universités et des sociétés de haute technologie américaines. Il s'agit de mettre aux points des services chirurgicaux permettant, dans les pays en guerre, de se substituer à des médecins de chair et d'os.
Ces derniers seraient toutefois aux commandes de leurs robots, et pourraient mener de véritables actes chirurgicaux grâce à des robots capables de reproduire très minutieusement tous leurs gestes dans la réalité.
Aux Etats-Unis, le système Da Vinci a déjà été éprouvés par certains hôpitaux avant-gardistes : il s'agit d'un processus de d'opérations à distance. En France, le groupe France Télécom annonçait l'an passé la réussite d'une expérience de télé-échographie permettant à plusieurs médecins ou radiologues de pratiquer à tour de rôle devant leur ordinateur des examens à distance. A l'aide d'un bras à retour d'effort, chaque expert avait pu prendre la main sur une sonde échographique robotisée, qui lui transmettait en temps réel à la fois les images médicales réalisées au fur et à mesure et les sensations fines du toucher (résistance, dureté, rugosité… au fur et à mesure que la sonde se déplaçait sur le corps du patient).
A ce sujet, lire aussi :

France Télécom et la Mutualité française expérimentent l'échographie à distance (03.11.2004)
(Atelier groupe BNP Paribas - 30/03/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas