Etre champion de ski est une question de capteurs

Par 02 juillet 2008
Mots-clés : Smart city

FMC, le nouveau système de capture de mouvement permet de modéliser rapidement le parcours des skieurs en trois dimensions. Cette technologie pourrait aider à battre de nouveaux records.

Le nouveau système de capture de mouvement en trois dimensions appelé FMC (Fusion Motion Capture) va peut-être aider les skieurs de compétition à skier plus rapidement. FMC sert à capturer les données cinétiques et cinématiques tridimensionnelles lors de compétitions de ski alpin. Le système utilise de petits capteurs attachés aux membres du skieur, à son casque et au dos de ses skis afin d'enregistrer les données brutes de ses mouvements. Les nombres sont ensuite moulinés à l'aide d'un ordinateur, par GPS, pour reproduire des estimations précises de la position, la vitesse et l'accélération des membres de l'athlète. Cette nouvelle technologie pourrait aider à surmonter les difficultés technologiques associées aux monitoring de performances athlétiques dans un environnement alpin.
Estimer la position et de la vitesse des membres de l'athlète
Avec FMC, il est en effet possible de capturer le mouvement et la dynamique du ski de compétition à même la piste, tout en préservant la haute résolution des données. "C'est la première fois que tous les mouvements d'un athlète en train de skier tout au long d'un parcours peuvent être capturés  avec des résultats disponibles dès que ce parcours est achevé", explique Matthew Brodie, un chercheur à Massey University en Nouvelle-Zélande et principal auteur d'une étude sur FMC parue dans la revue Sports Technology éditée par Wiley Blackwell. Le dispositif a notamment été développé pour capturer des mouvements dans des espaces souvent impraticables pour la capture de mouvement par vidéo.
Une analyse très rapide
Autre avantage du système: tandis que les analyses vidéo requièrent plusieurs semaines pour mesurer seulement quelques mouvements, FMC peut collecter et analyser des centaines de mouvements en un seul jour. Selon Matthew Brodie,"ces analyses biomécaniques vont permettre de comprendre comment des changements techniques, stratégiques ou d'équipement vont pouvoir améliorer la rapidité du skieur". Grâce à FMC, il est en effet possible de mesurer la façon dont la friction des skis, la force du vent ou la pesanteur affectent les performances afin de déterminer quels aménagements peuvent optimiser les efforts des athlètes.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas