Quand être connecté n’empêche pas d’être productif

Par 10 décembre 2015
byod

Selon une récente étude, les employés qui gèrent eux-mêmes - mais de manière stricte - le temps qu’ils passent sur les nouvelles technologies pour leur usage personnel sont plus à-mêmes d’être productifs au travail.

Qui n’a jamais reçu de consignes strictes quant à l’utilisation des smartphones et des réseaux sociaux sur son lieu de travail ? Certains l’interdisent, d’autres font confiance à leur personnel. La seconde solution serait apparemment la plus avisée. Balsam Al-Dabbagh, doctorante à l’université de Victoria en Nouvelle-Zélande, publie aujourd’hui les résultats de l’étude qu’elle a menée pendant quatre ans dans un environnement professionnel de plus en plus connecté.

Basées sur l’observation de 433 employés d’entreprises affiliées à divers secteurs, ces recherches révèlent qu'une auto-discipline stricte des personnes dans leur utilisation des smartphones et d’internet est meilleure pour la productivité que des restrictions provenant de leurs supérieurs.

Plus précisément, l'étude conseille que les employés de grandes entreprises ou ceux dont le travail nécessite beaucoup de contacts avec des collègues ont intérêt à restreindre leur utilisation de ces technologies, afin de rester concentrés sur leurs tâches. Au contraire, les personnes travaillant dans de petites structures – à l’ambiance généralement plus détendue – ou celles dont le poste ne nécessite pas d’interaction avec les autres peuvent se permettre de consulter plus souvent leurs mails ou leur compte Facebook.  

Balsam Al-Dabbagh a déjà présenté ses résultats à Microsoft et Google, qui pourraient dès lors revoir leur politique de management.

 

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas