Pour être efficace, la reconnaissance faciale a besoin d'outils simples

Par 26 novembre 2008 1 commentaire

Des mesures élémentaires peuvent améliorer les systèmes de reconnaissance faciale dans le domaine des applications de surveillance des aéroports américains : avertissements sonores, marquage au sol...

Cela fait déjà plusieurs années que la biométrie s’est installée au premier rang des mesures de contrôle aux Etats-Unis. L’empreinte des dix doigts est même en passe de se généraliser dans de nombreux aéroports du pays. Cependant, des chercheurs américains du NIST* considèrent que les photographies prises aux lignes de sécurité ne sont pas assez claires, même si elles sont réalisées avec des dispositifs perfectionnés. Ils souhaitent améliorer les performances des systèmes de reconnaissance faciale dans un environnement réel. Le tout, sans recourir à de nouvelles technologies et sans modifier l’équipement en place. En collaboration avec le programme US-VISIT* du Département de la Sécurité Intérieure (DHS), l’équipe propose une série de manoeuvres pratiques.
Pas de nouveaux équipements, juste des gestes simples
Selon eux, l’appareil photo doit être d’aspect traditionnel, doit émettre un avertissement sonore avant la prise de vue ou encore être utilisé en mode portrait. Autre chose :  l’opérateur doit être bien en face du passager pris en photo et enfin des marquages au sol doivent indiquer la place idéale pour une meilleurs prise de vue. Ces mesures, élémentaires en apparence, permettent d’atténuer les effets produits par l’agitation du monde alentour et par une trop grande mobilité du visage. Une fois ces procédés appliqués, une seconde étude a été réalisée. Selon les chercheurs, les prises de vues ont toutes capturé une image nette et complète.
Une efficacité prouvée
Les chercheurs envisagent désormais d’améliorer le dispositif : les opérateurs pourront utiliser le guide de superposition des visages de manière proactive pour recentrer l’appareil photo sur la face du passager. Le système de reconnaissance faciale, qui compare le visage du passager avec la version de sa photo d'identité numérisée dans les passeports biométriques, accomplit des tâches d’importance pour la sécurité des Etats-Unis. Les initiatives biométriques, de plus en plus perfectionnées, sont d'ailleurs en passe de se généraliser à l’échelle mondiale : l'Arménie ou encore les Emirats Arabes Unis y ont ainsi déjà recours. Définitivement, le corps peut est le système de sécurisation le plus sûr.
* Institut National des Standards et Technologies
* United States Visitor and Immigrant Status Indicator Technology

Haut de page

1 Commentaire

Très bel outil!

Soumis par camera surveillance (non vérifié) - le 11 avril 2009 à 19h43

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas