Etude sur les jeunes actionnaires 18-34 ans.

Par 03 octobre 2000
Mots-clés : Smart city, Europe

Selon une étude réalisée entre juin et juillet 2000 par TLB pour Paris Europlace, auprès de 120 000 actionnaires individuels, portant sur plus de 11 000 répondants, la population des jeunes actionna...

Selon une étude réalisée entre juin et juillet 2000 par TLB pour Paris
Europlace, auprès de 120 000 actionnaires individuels, portant sur plus de
11 000 répondants, la population des jeunes actionnaires individuels (AI)
est passée de près de 720 000 en 1999 à près de 900 000, soit une
progression de 25 %. Parallèlement, la population des AI est passée de 5
200 000 à 5 600 000 (+ 7,7 %).
La population des actionnaires de moins de 35 ans représente 40 à 45 % de
la croissance du nombre d’actionnaires.
25 % des jeunes AI (220 000), comme pour l’ensemble des AI, sont des AIA
(actionnaires individuels actifs réalisant au moins un mouvement par
trimestre).
38 % des jeunes AIA passent leurs ordres par Internet, contre 23,5 % en
moyenne pour l’ensemble des AIA. 50 % des jeunes AIA ont réalisé leur
première intervention en Bourse sur une privatisation, contre 33,9 % pour
l’ensemble des AIA.
74,8 % des jeunes AIA disposent d’un portefeuille inférieur à 250 000 F,
contre 33,9 % pour l’ensemble des AIA. 25,6 % des jeunes AIA interviennent
sur le Nouveau marché, contre 18,8 % pour l’ensemble des AIA. 38,6 % ont
un comportement à plus court terme que l’ensemble des AIA (23,5 %).
Parmi les critères d’images positifs de choix d’investissement des jeunes
actionnaires actifs figurent en priorité l’évolution du cours de l’action
et les performances économiques de l’entreprise.
Eurotunnel arrive en tête du Top 10 des valeurs du SBF 120 citées par les
jeunes actionnaires actifs. Viennent ensuite dans l’ordre Carrefour,
Alcatel, France Télécom, Vivendi, Equant, Renault, Euro Disney, Crédit
Lyonnais et Moulinex.
68 % des AII (actionnaires individuels inactifs, effectuant moins de trois
transactions par an) de moins de 35 ans se connectent à Internet, contre
43 % pour l’ensemble des AII. En revanche, seuls 2,5 % des jeunes AII
utilisent régulièrement Internet pour passer leurs ordres, contre 1,9 % de
l’ensemble des AII. Cela s’explique car lorsqu’ils passent leurs ordres
par Internet, ils deviennent actifs.
Les jeunes AII, comme les jeunes AIA sont souvent entrés en Bourse par une
privatisation (58 % d’entre eux). Toutefois, 10,5 % des AII sont entrés en
Bourse suite à des introductions en Bourse.
32,9 % des jeunes AII ont une gestion à moyen terme, contre 22,7 % pour
l’ensemble des AII. 74,2 % des jeunes AII gèrent seuls leur portefeuille
et 33,3 % n’utilisent pas du tout le PEA pour leurs placements.
France Télécom arrive en tête du Top 10 des valeurs du SBF citées par les
jeunes AII. Arrivent ensuite Eurotunnel, Carrefour, Crédit Lyonnais,
Vivendi, Total Fina Elf, Renault, Aérospatiale Matra, Pinault Printemps
Redoute et Air France.
(Christine Weissrock – Atelier BNP Paribas – 04/10/2000)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas