Etude : L'usage par les Français des ordinateurs, des mobiles et d'Internet progresse

Par 02 février 2005
Mots-clés : Smart city

Pour la deuxième année consécutive, l'Autorité de régulation des télécommunications (ART) et le Conseil Général des Technologies de l'Information (CGTI) rendent conjointement publics les...

Pour la deuxième année consécutive, l'Autorité de Régulation des Télécommunications (ART) et le Conseil Général des Technologies de l'Information (CGTI) rendent conjointement publics les résultats de l'enquête annuelle réalisée à leur demande par le CREDOC, sur la diffusion des technologies de l'information (téléphonie fixe et mobile, micro-ordinateur, Internet) auprès des personnes de plus de 12 ans.
L'enquête 2004 confirme que les technologies de l'information continuent à se diffuser dans la société française. Ainsi, en juin 2004, 56 % des Français avaient à leur disposition un micro ordinateur , soit chez eux, soit sur leur lieu de travail, et 50 % s'étaient déjà connectés à Internet. Par ailleurs, 67 % disposaient personnellement d'un téléphone mobile.
Téléphonie : accélération du taux d'équipement mobile et poursuite de la décroissance du fixe
Entre juin 2003 et juin 2004, le taux d'équipement des Français en téléphones mobiles est passé de 62 % à 67 % dans la population de 12 ans et plus, gagnant 5 points, alors que la croissance était de 2 points seulement l'année précédente. Les services accessibles par un téléphone mobile se multiplient et se diffusent rapidement : 58 % des possesseurs de téléphones portables envoient régulièrement des SMS , 29 % téléchargent des sonneries , des logos ou des jeux, 18 % interrogent des services vocaux afin d'obtenir des informations comme la météo, les résultats sportifs, les horaires de train, etc. 1 3 % envoient des SMS+ , pour voter lors d'une émission télévisée par exemple, 11 % envoient des MMS (des images, ou de la musique), 8 % surfent sur Internet à partir de leur mobile.
Parallèlement à cela, le nombre d'abonnés au téléphone fixe continue de diminuer , notamment chez les jeunes et les personnes de condition modeste. En juin 2004, 15 % des personnes interrogées déclaraient ne pas avoir d'abonnement au réseau fixe à leur domicile. Elles n'étaient que 10 % en 2000.
Et pourtant, la concurrence s'intensifie sur ce marché : parmi les personnes disposant d'une ligne fixe, une sur quatre fait appel, pour certaines de ses communications, aux services de plusieurs opérateurs. Elles n'étaient qu'une sur dix il y a quatre ans.
Ordinateur personnel : une personne sur deux équipée à domicile
53 % des personnes disposent aujourd'hui d'un micro-ordinateur personnel . La croissance a été de cinq points en une année. Parmi ces personnes, nombreux sont les utilisateurs effectifs (87 %) et les utilisateurs quotidiens (45 %). 56 % des Français utilisent régulièrement un ordinateur en-dehors de leur domicile . 83 % des 12-17 ans, 62 % des étudiants et 48 % des personnes ayant un emploi utilisent un ordinateur sur leur lieu de travail ou d'étude.
L a plupart des personnes qui utilisent un micro-ordinateur dans le cadre professionnel le font de manière régulière. Une fracture numérique peut se lire entre les cadres supérieurs qui sont 79 % à utiliser un ordinateur à leur travail contre 18 % des ouvriers. Chez les 12-17 ans, 4 % seulement peuvent utiliser un micro à l'école tous les jours , et 42 % une à deux fois par semaine.
On continue à noter une disparité importante de l'utilisation du micro-ordinateur entre les générations : 95 % des 12-17 ans utilisent un ordinateur , contre 22 % seulement des 60-69 ans , et 5 % des personnes de 70 ans et plus . Les disparités d'équipement au domicile en fonction des revenus se réduisent.
Internet : des disparités territoriales pour le haut débit
Globalement, on peut dire que 56 % de la population de 12 ans et plus a accès à Internet , soit 7 points de plus que l'année dernière. Ainsi, en juin 2004 : 36% des Français disposaient d'une connexion à Internet à domicile (5 points de plus qu'en 2003). Plus de la moitié (55 %) jouissaient du haut débit. 32 % ont accès à Internet sur leur lieu de travail ou d'études (+5 points). 17 % se sont déjà connectés dans des lieux publics tels que les cyber-cafés (+1 point).
Il a aussi été constaté que les écarts selon la taille de l'agglomération sont relativement faibles : 50 % des habitants des communes rurales disposent d'au moins un accès à Internet, pour 65 % des habitants de l'agglomération parisienne. Cet écart reflète pour une grande part la structure socio-démographique de la population, les habitants des zones rurales étant plus âgés en moyenne que les urbains.
La couverture du territoire en ADSL se reflète dans l'usage du haut débit : en zones rurales, 24 % de ceux qui ont Internet l'utilisent. Dans l'agglomération parisienne, 75 % .
Peer to peer, e-commerce…
Plus de huit millions d'internautes (31 %) téléchargent de la musique, des films ou des logiciels : une pratique plutôt stable d'une année sur l'autre puisqu'ils étaient déjà 30 % en 2003 (attention cependant, l'étude du Credoc se fonde sur du déclaratif). Neuf millions de personnes, soit 17 % de la population, disent avoir effectué des achats sur Internet au cours des douze derniers mois . Ce chiffre est en constante progression depuis plusieurs années et il est amené à progresser car 20 % des personnes qui n'ont jamais effectué d'achats en ligne déclarent qu'ils le feront dans les douze prochains mois.
(Atelier groupe BNP Paribas - 02/02/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas