Etudes : Firefox plus ou moins sûr qu'Internet Explorer ?

Par 21 septembre 2005
Mots-clés : Smart city

L'éditeur de solutions antivirales Symantec a dressé un bilan comparatif des failles de sécurité découvertes dans les navigateurs de la Mozilla Fondation (au premier des rangs desquels le...

L'éditeur de solutions antivirales Symantec a dressé un bilan comparatif des failles de sécurité découvertes dans les navigateurs de la Mozilla Fondation (au premier des rangs desquels le désormais fameux Firefox) et dans Internet Explorer, le navigateur de Microsoft.

Alors que sur Internet, les développeurs, informaticiens et geeks divers encensent Firefox, navigateur construit sur une technologie Open Source, le comparatif de Symantec tombe comme un pavé dans la mare : Firefox et ses consorts estampillés Mozilla Fondation seraient en fait plus vulnérables que le tant décrié Internet Explorer !

Symantec relève 25 failles de sécurité touchant des navigateurs de la Mozilla Fondation sur les six premiers mois de l'année, dont 18 seraient jugées critiques. Sur la même période, le spécialiste de la sécurité n'en compte que 13, dont 8 déclarées critiques, pour Internet Explorer.

Alors, faut-il pour autant abandonner les navigateurs Mozilla ? Leur succès repose en partie sur leur réputation de sécurité.

En réalité, l'étude de Symantec a besoin d'être relativisée et les défenseurs du renard rouge ( fire fox ) qui montent toujours promptement au créneau dès qu'il s'agit de défendre leurs protégés face au géant de Redmond, s'en sont chargés.

Il ressort de la "contre-étude", menée par la société danoise Secunia, que les failles de sécurité sont corrigées bien plus vite du côté de la Mozilla Fondation que chez Microsoft. De plus, les logiciels comme Firefox sont mis à jour bien plus fréquemment que Internet Explorer.

Secunia montre également que si 6 % des failles détectées dans Firefox ne sont pas corrigées, 45 % de celles détectées dans IE ne le sont pas. Par ailleurs, la fondation Mozilla annonce aujourd'hui la version 1.0.7 de Firefox, qui est censée corriger toutes les failles de sécurité recensées jusqu'à présent.

Quelque soit les performances de chaque navigateur, il reste un élément incontournable : Internet Explorer est le navigateur le plus utilisé dans le monde, donc le plus à même de susciter les convoitises. De surcroît, les pirates préfèrent généralement s'en prendre à un logiciel estampillé Microsoft qu'à un produit issu de la communauté Open Source...

(Atelier groupe BNP Paribas- 21/09/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas