Etudes : le portable modifie l'ADN et est très néfaste pour les jeunes enfants

Par 13 janvier 2005
Mots-clés : Smart city

Tous les opérateurs de téléphonie mobile s'accordent pour communiquer sur le fait que pour l'instant les effets néfastes du téléphone portable sur la santé n'ont pas été démontrés. Ces derniers...

Tous les opérateurs de téléphonie mobile s'accordent pour communiquer sur le fait que pour l'instant les effets néfastes du téléphone portable sur la santé n'ont pas été démontrés. Ces derniers jours, plusieurs équipes scientifiques ont tout de même relancé la polémique.

La fondation allemande Verum, en partie financée par la commission européenne, a publié des résultats particulièrement inquiétants, laissant entendre que le téléphone portable aurait des effets négatifs sur l'ADN . En exposant des ondes comme celles émises par les téléphones portables sur des tissus humains, l'équipe de scientifiques a relevé la production d'atomes et de molécules particulièrement réactifs.

Elle a observé que ces éléments réagissaient avec les molécules d'ADN en engendrant leur mutation. Les transformations de ces cellules, induites par les micro-ondes des téléphones portables, favorisent l'apparition de cancers...

Parallèlement à l'annonce de ces résultats, une équipe d'experts britanniques a rappelé les utilisateurs de téléphones portables à la plus grande prudence. Les conclusions d'une nouvelle étude du National Radiological Protection Board britannique mettent en avant que la multiplication des téléphones portables n'a a priori pas eu d'effets remarqués sur la santé au niveau mondial.

Rappelant tout de même qu'il est aujourd'hui trop tôt pour mesurer ces effets, qui s'ils se vérifient ne pourront être décelés que dans plusieurs années, l'équipe d'experts a tout de même appelé à la plus grande vigilance. Les experts ont surtout demandé aux parents de ne pas laisser leurs enfants utiliser des téléphones portables avant au moins l'âge de huit ans .

Selon le rapport qu'ils ont publié, les enfants pourraient être plus vulnérables face aux micro-ondes émises par les téléphones portables, et ce pour trois raisons : les tissus de leur cerveau sont plus sensibles aux ondes, ils y seront plus exposés parce que leur utilisation du portable durera toute leur vie et leur système nerveux est en fort développement jusqu'à l'adolescence.

(Atelier groupe BNP Paribas - 13/01/2005)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas