eType veille à une rédaction rapide, riche et multilingue

Par 21 juin 2010
Mots-clés : Smart city

L'application soutient la rédaction des internautes pour des programmes bureautiques et sur Internet. En soumettant sous forme de pop-up traductions, synonymes, définitions...

Faciliter la rédaction et enrichir le vocabulaire des internautes continuellement grâce à l'ouverture d'une fenêtre pop-up. Voilà ce que propose le dictionnaire multilingue 'eType' élaboré par DSNR Labs. Cette application téléchargeable gratuitement est compatible avec une multitude de programmes – Word, Facebook, Outlook, Gmail… Elle propose à ses utilisateurs pour chaque terme soumis, une série de synonymes, une définition, ou encore la traduction dans une autre langue. Pour perfectionner son programme et s'adapter continuellement aux évolutions d'une langue, le logiciel profite du crowdsourcing. Ainsi, chacun peut proposer l'ajout ou la suppression d'un terme mais aussi soumettre des traductions.
Profiter du crowdsourcing pour perfectionner le programme
"eType permet d'enrichir continuellement son vocabulaire en indexant les évolutions de langage à l'image de terme comme Twitter", confie à L'Atelier Daniel Scalosub, le créateur de l'application. Et d'expliquer "dans le cas d'une indexation dans le thésaurus, la proposition ajouté par l'utilisateur passera l'épreuve d'une vérification par notre algorithme sémantique." En effet, ce dernier connecté à plusieurs ressources en ligne évaluera la probabilité d'existence du terme. Aussi, et comme le propose également certains logiciels de traitement de texte, l'application délivre aux trois premières lettres de chaque mot écrit, celui qui pourrait orthographiquement lui correspondre.
Créer son propre dictionnaire
A l'avenir 'eType' prévoit de compléter son programme par la reconnaissance grammaticale de phrases entières. Celles-ci devront cependant avoir été préalablement écrites par l'utilisateur du programme. A noter : l'application actuellement en phase de développement sera disponible en six langues à compter de début juillet. En fin d'année, le programme prévoit de supporter également la création de dictionnaires dans toutes les langues et argots. De sorte que des adolescents pourront créer leur propre dictionnaire "slang". Ou des chirurgiens leur dictionnaire médical.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas