Europe : fracture numérique en fonction de l'âge et du niveau d'instruction

Par 18 novembre 2005
Mots-clés : Smart city, Europe

Les chiffres publiés par l'Office statistique des Communautés européennes (Eurostat) font état d'importantes disparités entre les différents pays, tranches d'âge, niveaux de revenus et de...

Les chiffres publiés par l'Office statistique des Communautés européennes (Eurostat) font état d'importantes disparités entre les différents pays, tranches d'âge, niveaux de revenus et de formation en ce qui concerne l'usage des nouvelles technologies en général et d'Internet en particulier.

L'étude porte sur la population âgée de 16 à 74 ans dans les 25 pays de l'Union européenne et a été réalisée durant le deuxième trimestre 2004 bien qu'elle n'ait été publiée que début novembre 2005. L'institut Eurostat s'est également penché sur la place des recherches administratives dans les usages.

UE : 85 % des étudiants et 13 % des retraités utilisent Internet

Il ressort du rapport d'Eurostat que les étudiants utilisent sont les plus férus d'Internet, et que parmi les actifs, le niveau de formation influe grandement sur les chiffres d'utilisation. Cette "fracture numérique" est plus ou moins accentuée selon les pays.

Sur l'ensemble de l'Union européenne : 85 % des étudiants âgés de 16 ans et plus utilisent Internet, contre 60 % des salariés , 40 % des chômeurs et 13 % des retraités . On observe donc une assez forte disparité en fonction de la situation professionnelle et de la tranche d'âge. La moyenne sur la tranche d'âge étudiée (16-74 ans) se situe à 47 % .

Autre facteur important : le niveau d'instruction : toujours au niveau de l'Union, Eurostat constate que seuls 25 % des personnes n'ayant pas dépassé le premier cycle de l'enseignement secondaire ont utilisé Internet au cours du premier trimestre 2004, alors que ce chiffre passe à 52 % pour les personnes ayant achevés le cycle secondaire et à 77 % pour celles qui ont obtenu un diplôme de l'enseignement supérieur.

UE : d'importantes inégalités géographiques

La fracture numérique en fonction du degré d'éducation est constatée dans tous les pays de l'Union mais les écarts varient grandement d'un état à l'autre : 70 points au Portugal et 68 points en Slovénie alors qu'en Lituanie, l'écart n'est que de 11 points. Cette dernière est avec la Grèce le seul pays d'Europe ou moins de la moitié des personnes ayant un niveau d'instruction élevé ont utilisé Internet sur la période de l'étude.

Les pays où le taux moyen d'utilisation d'Internet sont sans surprise ceux dans lesquels les couches les moins instruites de la population accèdent le plus à Internet. Il s'agit principalement des pays du nord de l'Europe : Suède, Finlande et Danemark.

Le taux d'utilisation en fonction de l'âge évolue également fortement d'un pays à l'autre. Si en Grèce ou en Lituanie, environ 1 % des retraités utilisent Internet, ce chiffre passe à 54 % pour les Pays-Bas, seul pays étudié dans lequel plus de la moitié des seniors se connectent.

Ces importantes disparités proviendraient selon Eurostat de la déficience de certains pays en matière d'infrastructures réseaux, mais aussi de l'absence d'efforts menés dans le but d'inciter les populations à utiliser Internet. Le déploiement accéléré des administrations électroniques en Europe, défini comme une des priorités de la stratégie de Lisbonne, et la création de Nessi ( Networked European Software and services Initiative ) permettra peut-être de remédier à cet état de fait.

Alexandre Laurent, pour l'Atelier

(Atelier groupe BNP Paribas - 18/11/05)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas