L'Europe, pas encore prête à se plier aux réglementations sur les cookies

Par 21 janvier 2013 1 commentaire
europe & cookies

Malgré l'inquiétude des internautes, beaucoup de sites web européens ne sembleraient pas pressés de respecter les exigences de la Commission Européenne concernant l'usage abusif de cookies.

Alors que la préoccupation des internautes européens sur la traçabilité des données est élevée (71% par exemple pour la France), la majorité des entreprises n'appliquent toujours pas les directives de la Commission Européenne en matière de cookies. Ainsi près de 12 % des 50 sites web britanniques les plus importants n'ont pris de mesures conventionnelles pour respecter ces directives. Pis, dans le cas de la France et de l'Allemagne, aucuns des meilleurs sites ne les ont appliquées. Et face à de tels chiffres, le directeur général de la section UE de TRUSTe, Danilo Labovic ne peut que constater qu'il est apparu «un véritable fossé entre les attentes des consommateurs en matière de confidentialité sur Internet et l'expérience fournie par la plupart de ces entreprises».

Manque d'adéquation avec les attentes des internautes

Pourtant, les consommateurs de tous pays confondus attendent de celles-ci qu’elles soient en conformité avec les lois en vigueur à 68%. De manière plus précise, 82% des Allemands, 76% des Britanniques et 62% des Néerlandais veulent que ces entreprises prennent des décisions en ce sens. Il en est de même pour 53% des internautes français. De plus, 83% des personnes interrogées déclarent que ces entreprises devraient leur demander leur autorisation avant de les « pister » sur internet. Car ceux-ci sont particulièrement sensibles à la sécurité de leurs données : à hauteur de 71% pour les Français, 69% pour les Anglais, 48% pour Néerlandais et 62% des Allemands. Ces derniers affirment même à 34% ne pas vouloir utiliser d'applications sur smartphones en raison de leur inquiétude concernant la sécurité de leurs données.

Un impact négatif toutefois modéré pour les entreprises

Un aspect à prendre donc en compte, d'autant plus qu'un internaute Allemand sur deux et un Anglais sur trois affirment que leur engagement envers l'entreprise n'en serait que renforcée. Mais les conséquences ne sont tout de même pas désastreuses : en effet, même si en Europe la majorité des connectés ont conscience de l'existence des cookies (86% des internautes aux Pays Bas, 81% en Grande Bretagne, 78% en Allemagne et 59% en France), seuls 41% d'entre eux affirment ne vouloir visiter que les sites appliquant les directives. Seuls 36% également des français interrogés choisissent de ne pas consulter le site Web d'une société par souci de confidentialité, et 27 % pour nos voisins britanniques.

*Cette étude a été réalisée auprès de 4 000 consommateurs et 200 sites Web de premier plan.

Haut de page

1 Commentaire

Merci pour cet article.

Mais un lien vers les "exigences de la Commission Européenne concernant l'usage abusif de cookies" serait plus incitatif pour faire progresser les entre prises françaises (notamment la mienne!)

Soumis par Michel COLLET - le 22 janvier 2013 à 09h32

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas