Des Européens friands de réseaux sociaux

Par 28 février 2011
Mots-clés : Future of Retail, Europe
Réseaux sociaux

Les internautes du Vieux continent passent un temps important sur les sites communautaires. Autant d'opportunités à saisir pour les annonceurs, qui doivent se focaliser sur le partage avant de se focaliser sur le taux au clic.

Les Européens passent plus de temps sur Facebook que sur n’importe quel autre réseau social. Voilà ce qu'explique ComScore dans une récente étude, Europe Digital Year in Review. Fin 2010, le site était la plate-forme la plus utilisée dans 15 des 18 pays analysés dans l'étude, suivi de près par Twitter. Si l'on s'intéresse aux activités principales qui y sont effectuées, il s'agit du partage de données et de la mise à jour des profils pour optimiser sa visibilité en ligne. Cette fréquentation fait du coup les choux gras des annonceurs : si l'on en croit le rapport, le nombre de spots publicitaires sur les réseaux sociaux continue d’augmenter.

Publicité sur le web : des opportunités à saisir

En Angleterre et en France, par exemple, leur taux est passé de 47 % en décembre 2009 à 64 % en décembre 2010. En Allemagne, ce nombre a même doublé. Si certains annonceurs sont encore réticents à développer ce type de publicité en raison du faible taux de clics, l’étude souligne pourtant que l’impact de la réclame en ligne n’a rien à voir avec le nombre de clics. Les sites Internet d’achat groupés comme Groupon l’ont bien compris et encouragent le partage des offres et le couponing sur les réseaux sociaux.

Les sites de "couponing" sont aussi pertinents

L’utilisation de ces sites de réduction de "couponing" a en effet augmenté de 162 % en Europe par rapport à l’année précédente, avec près de 35 millions de visiteurs comptabilisés en décembre 2010.  A noter qu'en décembre 2010, les utilisateurs  Français, Allemands, et Anglais ont été exposés à plus de 200 millions de messages publicitaires. Dans ces trois pays, l’expansion de la publicité a atteint 97 % des internautes.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas