Evolution du marché des mobiles en 2001

Par 22 mai 2002

Depuis début 2001, l’IDATE analyse l’évolution des parcs d’abonnés mobiles dans les principaux marchés mondiaux. Le ralentissement de la croissance des bases d’abonnés en Europe ...

Depuis début 2001, l’IDATE analyse l’évolution des parcs d’abonnés mobiles dans les principaux marchés mondiaux. Le ralentissement de la croissance des bases d’abonnés en Europe se confirme en valeur absolue (50 % de nouveaux abonnés en moins d’une année sur l’autre) et en valeur relative (+ 19,7 % en 2001 par rapport à la base d’abonnés en début de période, contre + 63,6 % en 2000. L’Allemagne enregistre le ralentissement le plus brutal. La progression allemande se situe sensiblement en dessous de la moyenne européenne en 2001 avec une progression relative de 16,7 %. Bien qu’ils accusent eux-aussi un ralentissement, les pays latins, France, Italie et Espagne enregistrent une croissance encore soutenue pour différentes raisons : rattrapage nécessaire en France (24,7 % de progression relative), engouement rare en Italie grâce à une compétition tarifaire très forte (22 % de progression relative), adoption régulière de la téléphonie mobile en Espagne (21,9 % de progression relative). Le ralentissement est aussi sensible au Japon et aux Etats-Unis. Le marché mobile chinois croît de façon importante, aussi bien en valeur relative (+ 67,7 % en 2001, qu’en valeur absolue (50,5 millions d’abonnés supplémentaires en 2001), même si de faibles signes de ralentissement sont perceptibles. En 2001, la Chine participe pour près de la moitié à la croissance en valeur absolue des 8 principaux marchés mobiles mondiaux et conserve un fort potentiel (10 % de pénétration fin 2001). Des pays comme l’Indonésie et l’Inde devraient contribuer à maintenir une forte dynamique pour le moyen terme, en relais aux grands pays d’Amérique Latine, menacés par une crise économique s’étendant à toute la région. La progression de la base d’abonnés en Italie et en Allemagne provient essentiellement du prépayé. En revanche, un peu moins d’un nouvel abonné sur deux souscrit un abonnement prépayé en Espagne. La France et le Royaume-Uni sont dans une situation intermédiaire : 8 nouveaux abonnés sur 10 en France et 6 sur 10 au Royaume-Uni optent pour le prépayé. Aux Etats-Unis, seuls 3 abonnés sur 10 ont opté pour le prépayé en 2001. La croissance chinoise est tirée par le prépayé : 7,2 nouvel abonné sur 10 opte pour le prépayé. Le prépayé étant réservé aux abonnés professionnels au Japon, le phénomène reste tout à fait marginal. (Christine Weissrock – Atelier Groupe BNP Paribas – 22/05/2002)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas