Quand les expéditions virtuelles aboutissent à des voyages réels

Par 25 janvier 2010

Wazzamba propose aux internautes de relever des défis pour évoluer dans son univers virtuel. A la clé, une récompense bien concrète : des séjours touristiques.

Les biens offerts dans les univers en ligne ne sont pas que de l'ordre du virtuel : Wazzamba, monde virtuel dans lequel l'internaute progresse en se prêtant à des jeux, propose désormais de récompenser les meilleurs participants par de véritables séjours touristiques. Les trois premiers viennent d'ailleurs de se voir décerner leur prix : ils partent respectivement à San Diego, New York et en Chine. Le principe est simple : l’internaute se crée un avatar, et commence par voyager virtuellement au Caire, à Paris, à Rome ou encore à Los Angeles. Au cours de son périple, il est amené à résoudre plusieurs défis, accumulant ainsi des points qui, en définitive, peuvent lui faire remporter des voyages dans le monde "réel". Une version premium - et payante - propose aux internautes qui y souscrivent d’obtenir davantage de points, et de gagner des séjours plus prestigieux. "Il s’agit d’un projet à long terme",explique ainsi à L’Atelier Patrick Ford, responsable du service marketing.
Le site, partenaire d’une agence de voyages
"Nous allons étendre le monde virtuel de Wazzamba tous les mois avec de nouvelles localités, et nous comptons également ajouter de nouveaux défis et de nouveaux prix que les joueurs pourront relever",ajoute-t-il. La liste de lieux est en effet limitée pour le moment. Pour mener à bien ce projet, l’entreprise de jeux en ligne s’est associée à l’agence de voyage Monograms Travel, qui fournit les séjours à remporter. "Pour le moment, nous pensons nous limiter à ce partenariat. Nous ne pensons pas collaborer avec d’autres agences",précise à L’Atelier Patrick Ford. Du côté de chez Expedia.fr, ce type d'initiatives séduit. "Les projets de ce genre se développent. Cela permet aux voyagistes de sortir de la simple logique mercantile"nous indique-t-on chez le voyagiste en ligne. "En ajoutant une dimension supplémentaire, plus ludique, mais aussi plus humaine. Cela permettra aux spécialistes du voyage de se démarquer".
Une interface qui rappelle celle de Second Life
Côté Wazzamba, le nombre de séjours à gagner dépend du nombre de joueurs connectés. Autrement dit, du succès du site. Afin d’attirer un maximum d’internautes, l'entreprise s’apprête ainsi à investir les réseaux sociaux. "Nous comptons rendre le monde de Wazzamba plus accessible dans les mois à venir, en développant des applications pour les téléphones portables, ainsi que des applications Facebook",explique le responsable marketing. L’interface graphique du jeu en ligne rappelle par ailleurs beaucoup celle de Second Life. Les joueurs communiquent entre eux via un système de chat, collectif ou individualisé. Il est ainsi possible d’échanger des informations, ou même de révéler les clefs d’une énigme à une personne qui est bloquée sur une question.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas