Expérience consommateur optimisée = magasin du futur

Par 24 juin 2008 1 commentaire
Mots-clés : Future of Retail, Europe

D'ici à 2015, les nouvelles technologies vont s'inviter dans nos commerces. Au programme : virtualisation des boutiques, modélisation en 3D et essor des outils électroniques.

Faire ses courses va de plus en plus devenir une expérience high-tech. C'est en tout cas la conclusion que tire une étude menée par VISA. Menée auprès de plus de trois cent enseignes, en France, Suède, Allemagne, Norvège, Italie, au Pays Bas et en Grande-Bretagne, cette enquête dresse le portrait du magasin du futur en Europe. "Selon moi, le magasin du futur sera surtout virtuel", déclare à L'Atelier Ishmaël Bahadur, PDG de TheMall.tv. Ce site propose des visites en 3D de supermarchés, permettant aux internautes de faire leurs courses en ligne, avec la possibilité de tester leurs produits en ligne, avec par exemple l'essayage virtuel de vêtements. "Je pense que dans les trois prochaines années les magasins en ligne seront de plus en plus développés. Avec des assistants personnels virtuels qui guideront les consommateurs dans leurs achats".
Magasin virtuel
Des univers 3D en ligne d'autant plus d'actualité, qu'ils répondent à une tendance forte, toujours selon Ishmaël Bahadur. "La hausse du prix du carburant et la conscience écologique de plus en plus accrue des consommateurs font que ces derniers sont d'autant plus séduits à l'idée de faire leurs courses depuis chez eux". La fin des boutiques réelle ? Pas pour autant. Même si on prévoit une hausse des ventes en ligne de plus de 18 % d'ici à 2015. Et même si les Français et les Hollandais prévoient une diminution du nombre de magasins physiques au profit des e-boutiques. L'étude montre ainsi que les commerces vont peu à peu se doter de nouveaux outils technologiques, dans le but d'améliorer l'expérience consommateur. L'objectif : rendre l'achat plus interactif, plus transparent aussi en termes d'information. Ainsi l'introduction d'écrans tactiles, de vitrines interactives, mais aussi de dispositifs de réalité augmentée sont prévues.
Des commerces portés par les réseaux sociaux et le mobile
Une adoption qui devrait concerner près de la moitié des commerçants interrogés. Autre intrusion technologique : le Web 2.0 s'invite peu à peu dans les magasin. En effet, près d'un magasin sur cinq prévoit d'organiser un réseau social autour de son enseigne. Enfin, le mobile aura toujours la vedette en 2015. En effet, plus d'un tiers des commerçant dit compter sur un essor du téléphone comme moyen d'information de la clientèle. "Les mobiles sont un outil formidable de marketing et e-commerce", commente Ishmaël Bahadur. "Ils sont de plus en plus un moyen de faire parvenir des promotions personnalisées et des informations ciblées aux consommateur". D'autres applications sont en plein développement, comme la réception d'informations sur son téléphone lors d'une visite dans les magasins. "Les consommateurs pourront ainsi recevoir les promotions en temps réel".

Haut de page

1 Commentaire

waou!!!

Soumis par mélodie (non vérifié) - le 16 décembre 2009 à 21h40

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas