L'expérience en magasin passe d'abord par une compréhension du comportement

Par 08 janvier 2013 1 commentaire
Expérience d'achat

Pour améliorer le parcours d'achat des clients entrés dans une boutique, Anaxa Vida propose un système d'analyse du mouvement et de repérage pour identifier et analyser les déplacements et en déduire un comportement.

Améliorer l'expérience en magasin est loin de passer uniquement par la mise en place d'outils technologiques. Il suffit parfois de mieux disposer les produits, de proposer un parcours cohérent et agréable, etc. Dans ce but, la startup française Anaxa Vida travaille sur des outils permettant de mieux capter le comportement du consommateur quand il se rend dans une boutique. Cela, par la vidéo et des outils d'analyse du mouvement. La startup faisait partie des cinq finalistes de la quatrième édition du Lab E-Commerce*, qui se tenait le 21 décembre dernier au palais Brongniart. Son système, mené par Chaabane Bjeraba, directeur général, suit et analyse les déplacements des clients dans un magasin à partir de caméras vidéo. Les caméras filment les individus et analyses mouvements et directions des regards. Très basiquement, il est possible de mesurer le nombre de personnes ayant franchi le pas de porte d'un magasin.

Comprendre le comportement

Mais surtout, cela permet de connaître le parcours et de comprendre ce qui attire ou pas l'attention. Les ratios suivant: fréquence, taux d’attractivité, nombres de produits regardés... ont ainsi la possibilité d’être calculés. "Cela apporte de nouveaux outils de calculs et de process au secteur de la distribution", expliquait lors de la finale Tatiana Pecanac, directrice e-commerce et CRM chez Armand Thierry et membre du jury de cette édition. Pour comprendre ce qu’il y a dans l’image, le logiciel s’appuie sur l’analyse du mouvement de la vidéo et sur le data mining. Automatiquement l’image est divisée en plusieurs petites régions qui sont analysées indépendamment des autres.

Des limites juridiques à respecter

Sur chaque partie, le logiciel y insère des points d’intérêts (pixel) qui détourent les objets insérées dans l’image (cheveux ou des yeux) pour y distinguer leur couleur, leur texture et leur forme. Cela, afin de mémoriser un individu et de ne pas comptabiliser le vendeur ou deux fois le même client. Evidemment, la question de la vie privée se pose. Selon les fondateurs de l'entreprise, la technologie est conforme à une loi émise par la Cnil. L'identification des personnes, et l'enregistrement puis la sauvegarde des vidéos pour des copies sont ainsi interdites. L'entreprise traite du coup les données en fonction de l'arrivée du flux, sans les conserver. Anaxa Vida est actuellement utilisé dans 7 magasins de 3000 à 4000 mètres carrés.

 

*en partenariat avec EuraTechnologies, SoColissimo, l'Ecole européenne des métiers de l'Internet et le Palais Brongniart.

Haut de page

1 Commentaire

Une technologie à suivre. Il est en effet essentiel de comprendre le comportement du consommateur afin de pouvoir répondre au mieux à ses attentes. Le but de la mise en place de tels procédés devant toujours rester l’enrichissement de l’expérience client, vecteur de différenciation du magasin physique.

Claude Nahon,
Mood Media Corporation, Directeur Europe

Soumis par Claude Nahon (non vérifié) - le 27 février 2013 à 19h08

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas