Les expériences européennes de banques sans guichet se multiplient.

Par 04 novembre 1998
Mots-clés : Smart city, Europe

En Grande-Bretagne, filiale du groupe HSBC, First Direct fait figure de précurseur en tant que banque sans guichet. Dans un environnement de concurrence intensive de la part des grands réseaux banca...

En Grande-Bretagne, filiale du groupe HSBC, First Direct fait figure de
précurseur en tant que banque sans guichet. Dans un environnement de
concurrence intensive de la part des grands réseaux bancaires
britanniques, mais aussi d'acteurs non bancaires comme Sainsbury, Tesco ou
Virgin, First Direct totalise 850 000 clients.

De son côté, l’Espagne compte deux établissements d’importance sur le
terrain de la banque sans guichet: Open Bank (groupe banco Santander) et
Banco Directo (groupe Argentaria). Pour l’instant, le succès de ces deux
vraies banques directes reste mitigé.

Le concept de banque direct a mis plus longtemps à s’imposer en Allemagne.
Les innovations en matière de distribution de produits bancaires y
demeurent rares. L’un des rares établissements sans guichet allemands
dotés d’une réputation d’innovation est Advance Bank, vendue récemment
pour quelque 300 millions de marks à la Dresdner Bank. En offrant une
gamme de services très larges, à coups d’importantes campagnes
publicitaires avec plus ou moins de bonheur, d’autres établissements comme
Com Direct Bank (Commerzbank), Direct Anlage BK, Bank Girotel …poursuivent
leur développement.
Ayant annoncé la semaine passée son intention de filialiser son activité
de banque de détail et rationaliser sa banque directe, Bank 24, la
Deutsche Bank souhaite, pour sa part, utiliser les services de Bank 24
pour partir à la conquête d’une clientèle plus jeune non seulement en
Allemagne, mais également dans les pays de l’Europe de l’Est.

Pour leur part, les hollandais INF et ABN AMRO réfléchissent aux
possibilités de s’imposer en France par le biais de la banque sans guichet.
(Les Echos 04/11/1998)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas