L'eye-tracking et l'infrarouge simplifient le contrôle de l'ordinateur à distance

Par 05 avril 2013
eye-tracking

Tobii s'apprête à lancer un système d'eye tracking qui s'ajoute à son ordinateur et qui permet ensuite de le contrôler avec le regard.

L'accès au contrôle d'un ordinateur à distance par l'intermédiaire des yeux, bientôt à la disposition du consommateur lambda ? C'est en tout cas ce qu'envisage Antoine Luu, directeur de la branche Europe de l'Ouest de la société Tobii, spécialiste de l'oculométrie, et rencontré lors du Printemps des études qui se déroule en ce moment même au Palais Brongnart. En effet, Tobii, qui jusqu'à présent offrait aux entreprises une analyse comportementale des consommateurs via l'eye-tracking, commercialisera fin 2013 un dispositif s'adressant au grand public qui, une fois raccordé à un ordinateur, analyse le regard de son utilisateur via des capteurs infrarouge, pour ensuite permettre à celui-ci de contrôler d'un regard les différentes commandes de l'ordinateur. Et cela, sans les habituelles lunettes d’analyse du regards utilisées dans d’autres logiciels de commande à distance.

Un nouveau modèle...

Plus précisément, le modèle développé par Tobii se compose d'un capteur doté de micro-projecteurs infrarouges, de senseurs optiques et d'un traitement d'images. Pour le faire fonctionner, l'utilisateur devra le disposer sur son PC, entre l'écran et le clavier, et ensuite le relier à l'ordinateur en le branchant sur un port USB. Ensuite, les micro-projecteurs capteront le regard de l'utilisateur et permettront de le calibrer par l'intermédiaire de cinq points à fixer sur l'écran de l'ordinateur pour synchroniser les mouvements de l'œil avec le capteur. Ensuite, l'utilisateur n'aura plus qu'à regarder son écran qui agira en fonction de son regard. Par exemple, lorsqu'un utilisateur lira un document en ligne, il lui suffira de regarder en haut pour remonter ou en bas pour descendre. Et pour éviter que la page ne bouge à chaque coup d'œil, l'utilisateur pourra bloquer ou débloquer la fonction en cliquant sur la barre espace de son clavier.

… utile dans de nombreux domaines

Autre secteur où le capteur pourra être utilisé : l'automobile. En effet, puisqu'avec le eye-tracking ce sont les yeux qui commandent, le conducteur n'aura plus besoin de quitter la route du regard pour avoir accès à ses musiques, son GPS ou encore son tableau de bord habituel (vitesse, essence etc.). Cet affichage tête haute, grâce à sa transparence, permettra donc aux automobilistes de voir ce dont il a besoin, sans le mettre en danger. Par la suite ce système pourra être étendu pour détecter la somnolence des conducteurs. En plus du secteur automobile, ce nouveau capteur pourra également être utilisé par les personnes à mobilité réduite voire tétraplégiques, car il leur permettra d' écrire avec les yeux via un clavier numérique. Enfin, il permettra de mettre au point des moyens de communication adaptés au regard des enfants autistes.

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas