Le fabricant de disques durs Quantum recours aux "tracking stocks".

Par 04 mars 1999
Mots-clés : Smart city, Europe

Pour mieux valoriser son entreprise, le PDG de Quantum, Mike Brown, a décidé de recourir aux "tracking stocks". Vice-président Europe de Quantum, Jean-Charles Herpeux, explique "quand on a des opéra...

Pour mieux valoriser son entreprise, le PDG de Quantum, Mike Brown, a
décidé de recourir aux "tracking stocks". Vice-président Europe de
Quantum, Jean-Charles Herpeux, explique "quand on a des opérations
distinctes au sein d'une même société dont la valorisation boursière est
très différente, l'idée est de séparer en deux le capital de la société
afin de faire évaluer chaque activité indépendamment".
Lorsque toutes les autorisations nécessaires seront obtenues, une action
Quantum sera échangée contre deux "tracking stocks" reflétant les
performances des deux activités principales de la société : les disques
durs et les systèmes de stockage.
Bien que des groupes comme General Motors, Sprint ou SA Steel aient déjà
adopté cette stratégie financière, Quantum est la première entreprise de
la Silicon Valley à le faire.
(Les Echos - 04/03/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas