Facebook, réceptacle d'applications sérieuses ?

Par 02 mars 2009
Mots-clés : Future of Retail

Zuora donne une opportunité de rémunération supplémentaire aux développeurs d'applications Facebook : il va devenir possible de faire souscrire leurs utilisateurs.

La rémunération des codeurs de services sur Facebook dépend actuellement de la publicité. Et seulement 2 % des développeurs reçoivent réellement de l'argent pour leur travail. Zuora, qui avance ces chiffres, a sa solution. Le fournisseur lance sa plate-forme "Z-commerce" pour Facebook. Cette solution de gestion des paiement en mode SaaS (Software as a Service) est déjà en activité sur de nombreux sites. Sur la plate-forme communautaire, elle propose trois façons de rémunérer les développeurs. La première est de faire payer l'utilisateur à chaque utilisation, la seconde de lui faire débourser une rente régulière, et la dernière est de lui faire acheter le droit de l'utiliser de façon permanente.
De nouvelles opportunités
Pour ceux qui ne seraient convaincus par aucune solution, la jeune pousse offre la possibilité de panacher les trois. Ses créateurs, forts d'un partenariat avec Paypal, parlent d'une "flexibilité qui ouvre les portes d'application plus orientées commerce sur Facebook". Des applications payantes offriraient de nouvelles perspectives pour le réseau social avec des modules moins orientés sur la communication, la publicité ou le marketing. Ainsi ce réseau pourrait s'enrichir de services de formation, de gestion de compte. Et dépasser le simple réseautage pour devenir une plate-forme de services comme celle proposée par Salesforce.com.
Une plateforme complète
Reste à savoir si les utilisateurs sont près à payer sur une plate-forme traditionnellement gratuite. Fonctionnellement,  "Z-commerce" pour Facebook consiste en une solution à quatre modules. Le premier se charge de la mise en place des politiques de prix et permet de consulter quels utilisateurs ont souscrit à l'application. Le second est fait pour gérer les abonnements, la facturation, les paiements et les listes de contacts. Le troisième gère l'authentification des utilisateurs inscrits. Le dernier permet aux développeurs de choisir le type de facture, le moyen de paiement et de changer les prix. À noter que Zuara a fait montre de son service lors de l'inévitable conférence DEMO, dans son édition 2009.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas