Facebook, réseau anti-social pour les jeunes ?

Par 25 juin 2012 2 commentaires
Facebook, réseau anti-social pour les jeunes ?

Et si Facebook et ses impacts négatifs commençaient à toucher les 14-24 ans? C'est en tout cas la conclusion d'une enquête de l'agence Conquest qui révèle que les jeunes ne seraient plus aussi amoureux du média social…

Le succès de l'entrée en bourse de Facebook pourrait bien devenir le cadet des soucis de Mark Zuckerberg si l'on en croit une étude de l'agence Conquest sur la relation entre le réseau social et les 14-24 ans. Alors que la prééminence à court terme de Facebook est assurée, le nombre de "Fuicides" (tentative de suppression des comptes) est en augmentation tout comme les plaintes concernant l'impact négatif de son utilisation régulière et prolongée. 

Au palmarès des griefs contre la culture Facebook, on trouve l'obsession de l'apparence (45%), l'acception d'un comportement sexuellement provocateur (25%), une estime de soi diminuée (28%), la vulnérabilité (44%) et la dépression causées par la jalousie (25%) de la vie des autres exposée dans l'actualité des membres. 

L'agence Conquest a utilisé la méthodologie Metaphorix ™ pour capturer les sentiments authentiques des sondés à propos des réseaux sociaux. 

300 utilisateurs réguliers de Facebook ont ainsi répondu à des questions via des avatars et des animations visuelles censées représenter leurs sentiments spontanés. 

Selon ces résultats, 30% des personnes interrogées ont eu une expérience mauvaise en ligne et ont tenté ou réussi à supprimer leurs comptes. 13% d'entre eux étaient des utilisateurs réguliers et ont planifié la réduction de leurs apparitions au cours des 12 prochains mois. Les raisons? L'inquiétude concernant le respect de la vie privée ou encore l'effet néfaste de Facebook sur le moral des utilisateurs. 

C'est sans surprise que l'étude pointe du doigt les femmes comme étant touchées plus sévèrement par les effets néfastes de Facebook. Elles sont en effet plus nombreuses que les hommes à supprimer leurs comptes et à se plaindre des conséquences de l'utilisation du réseau social. 

Dernier point, la personnalité superficielle qui émerge de Facebook. 44% des jeunes hommes interrogés reconnaissent exagérer leurs traits ou leur réussite. De ces "faux" avatars est née une frustration croissante des membres à l'égard du réseau social qui ne permettrait pas l'expression authentique des caractères. 

Mais soyons honnêtes, si les usagers se sentent frustrés du manque de naturel dans les relations avec leurs contacts, il est clair que le réseau social n'y est pas pour grand chose. Chacun décide de l'utilisation qu'il souhaite en faire. Avez-vous déjà vu quelqu'un qui ne se met pas en avant dans la vie courante? Moi non plus…Et il en va de même pour le réseau social, tout simplement!

Haut de page

2 Commentaires

Bonjour,

Pour information il me semble que votre a été entièrement repris ... http://www.lilaotel.com/

Soumis par Yohann (non vérifié) - le 26 juin 2012 à 06h37

Bonjour,
Nous avons contacté la personne responsable de ce blog et qui nous a indiqué qu'elle retirerait nos articles sous peu. Merci d'avoir été vigilant. Cordialement, La Rédaction

Soumis par Marion Auvray (non vérifié) - le 28 juin 2012 à 10h31

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas