Facebook touche davantage les seniors que les ados

Par 05 février 2015
Les profils d'utlisateurs Facebook aux USA

Tandis que les plus de 55 ans affluent sur Facebook, les 13-24 ans sont presque deux fois moins nombreux qu’en 2011, rapporte une étude iStrategylabs .

En 2011, près du tiers des utilisateurs de Facebook aux Etats-Unis avaient entre 18 et 24 ans. Trois ans plus tard, ces derniers représentent 23,3% des utilisateurs, supplantés par les 35-54 ans après une progression de 41% sur 3 ans. Les 13-17 ans, qui pesaient 9% en 2011 ont fondu pour ne représenter que 5% en 2014. Ces chiffres, publiés dans  une étude publiée par iStrategyblabs , indique que huit ans après son lancement, le réseau social lancé par Mark Zuckerberg ne s’appuie plus sur les mêmes cibles. Certes, ceux qu’il avait séduits à ses tout débuts,  ont vieilli. Mais quand on se penche sur la progression des nouveaux entrants depuis 2011, date où le cabinet avait réalisé la même étude, le profil a sensiblement évolué.

 

Non pas que les « ados » se détournent des réseaux sociaux mais Facebook a tout simplement été supplanté par d’autres sites ; en l’occurrence le site d’échanges de photos  Instagram racheté par …Facebook en 2012. Cette tranche d’âge semble plus attachée aux images qu’au texte. Sans compter que la présence de plus en plus nombreuse de leurs parents a sans doute encouragé le phénomène.

source: Piper Jaffray

Est-ce à dire que Facebook est devenu ringard ? Pas complètement car les 13-34 ans représentent tout de même encore 53% des utilisateurs américains (contre 63% en 2011) malgré le bond de 80% en trois ans des 55 ans. Ces derniers représentent 15,6% en 2014. Et finalement, seuls les « teens » - les moins de 18 ans- accusent un repli de 25%, suivis par les 18-24 ans, cible en recul de 7%. Dans le même temps, les 25-34 ans sont en hausse de près de 33% ; et 41% pour les 35-35 ans. Autrement dit, la cible initiale du collège et du lycée perd de vitesse au profit des groupes d’anciens élèves !

Autre élément mesuré par l’étude, les villes qui connaissent la plus forte croissance de nouveaux utilisateurs Facebook. C’est San Francisco, région située non loin de la Silicon Valley, siège de Facebook, qui ressort nettement en tête avec  presque trois fois plus d’utilisateurs qu’en 2011.

Ces éléments démographiques doivent amener les annonceurs à corriger le tir et adapter leurs contenus en fonction de l’augmentation de l’âge moyen des usagers.  Idem pour Facebook. Car plus sa cible vieillit, plus le site doit adapter sa politique liée aux données.

 

 

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas