Pour faciliter l’usage de raccourcis, le clavier devient « métamorphe»

Par 07 octobre 2013
clavier métamorphe

En dotant les claviers d’un mécanisme capable de lever certaines touches et de les orienter vers plusieurs directions, il serait possible de favoriser le développement des raccourcis personnalisés.

Les raccourcis constituent une méthode efficace pour sélectionner des commandes sur un clavier. Or, il apparaît qu’ils sont souvent sous-utilisés. Afin de promouvoir leur usage, des chercheurs du Quality and Usability Lab des laboratoires Telekom Innovation de Berlin, de l’Université de Lille 1 et du Department of Computer Science de l’université de Toronto ont mis au point un nouveau type de clavier nommé « métamorphe ». Celui-ci, grâce à un dispositif contenant un électro-aimant suffisamment petit pour être intégré à l’intérieur d’une touche, permet de surélever celles-ci. Combiné à une interface rappelant les raccourcis possibles à l’écran, le dispositif permettrait un meilleur retour haptique passif, c’est à dire un phénomène de perception lié au toucher plus qualitatif, peut aider les utilisateurs à choisir des raccourcis sans s’aider du regard.

Augmenter la sensation « haptique » et le regard vers l’écran

En appuyant sur la touche CTRL, l’utilisateur a la possibilité de soulever chaque touche individuellement. La touche levée contient des capteurs de force permettant une variété de nouveaux gestes. Il est ainsi possible de pousser la touche vers le bas, la gauche ou la droite, de la tirer, d’effectuer des rotations en demi-cercle ou encore de la pincer. Par ailleurs, la consultation de l’interface affichant les raccourcis utilisables pourrait accroitre leur utilisation par rapport à la sélection proposé par le passage du pointeur dans le menu d’un logiciel. Cette interface pourrait permettre aux non experts de naviguer dans les raccourcis, de choisir, répéter les gestes d’experts et d’exploiter la mémoire spatiale pour les manipuler plus facilement. Ce clavier pourrait de plus optimiser les performances des experts en permettant une sélection de raccourcis plus cohérents que dans un espace plat. En adaptant le clavier, il pourrait être possible de prédire le caractère suivant dans une chaine de texte et d’élever automatiquement cette touche pour inviter l’utilisateur à la frapper et ainsi éviter les erreurs d’orthographe. Une telle fonctionnalité serait particulièrement adaptée à la saisie de textes courts.

Orthographe, sécurité ou amélioration pour les jeux en ligne...

Selon les résultats de l’étude, l’utilisation de ce clavier améliorerait de 33% la sélection de commandes sans besoin de regarder le clavier. La précision serait de même en nette progression (+18%) par rapport à un clavier traditionnel.  Les touches surélevées fonctionneraient comme des repères tactiles permettant de toucher les touches environnantes de manière plus aisée. En effet, la précision diminuerait nettement lorsque la touche à actionner se situerait à plus de deux touches de distance de celle en surplomb. Par ailleurs, ce clavier pourrait fournir des fonctionnalités de sécurité supplémentaires pour la saisie de mot de passe en ouvrant la possibilité de les composer en associant des caractères et des gestes. Enfin, les touches surélevées pourraient indiquer une action dans un jeu en ligne tel le lancement d’un sort. Les gestes supplémentaires pourraient ainsi fournir des contrôles de jeu additionnels.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas