Pour faire de ses clients des ambassadeurs, il faut jouer sur leur fidélité

Par 06 février 2012
Caddie et réseaux sociaux

Social Rewards permet aux entreprises de faire gagner des points sur leur carte à leurs clients quand ils parlent d'elle sur un site social : Facebook, Twitter... Le but, en faire des ambassadeurs - récompensés - de la marque.

Comment inciter à faire de ses clients ses meilleurs ambassadeurs sur les réseaux sociaux ? En les récompensant. L'antienne n'est pas nouvelle. Mais les moyens de le faire, eux, peuvent être plus ou moins incitants. Une solution, défendue par Social Rewards, est de combiner cette présence sur les réseaux avec les programmes de fidélité des entreprises. La startup, qui vient de réaliser une levée de fonds de 600 000 dollars, permet aux individus d'obtenir des points sur leur carte de fidélité pour chaque commentaire laissé sur une plate-forme sociale. Comme un tweet ou un retweet, un message publié sur Facebook, un clic sur le bouton "J'aime", ou encore un simple mail. Techniquement, la startup propose l'interface technique permettant de relier les différentes parties.

Etudier le taux de conversion

Côté consommateur, il suffit de s'inscrire si l'entreprise à laquelle il est fidèle adhère au système. Social Rewards observe également toutes les mentions et suit le cycle de vie de chaque lien cliqué, sa provenance et son taux de conversion de visiteurs en clients. Si des ventes sont générées, l'adhérent gagne des points supplémentaires. Il peut ensuite utiliser son crédit librement en fonction des types de récompenses proposées. Le traçage des liens permet de mesurer et d'analyser le retour sur investissement. Social Rewards s'est également rapproché de Klout, qui permet d'analyser l'influence d'un adhérent sur les médias sociaux.

Vers les secteurs du divertissement et du produit

L'entreprise peut ainsi identifier qui sont les membres les plus militants sur le web et les récompenser en conséquence. Un dispositif qui la démarque de LoyaltyMatch, une entreprise canadienne qui connecte également les programmes de fidélité des entreprises aux principaux sites communautaires et de géolocalisation. Pour le moment, le dispositif était proposé aux entreprises travaillant dans les secteurs du voyage et de l'hôtellerie. L'entreprise cible désormais le marché du divertissement et du produit. A noter que les 2/3 des capitaux externes de Social Rewards proviennent de membres du Tech Coast Angels, le plus grand réseau de business angels des Etats-Unis. Ces investissements se sont vus facilités par AngelList, un réseau social d'entrepreneurs et d'investisseurs.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas