Pour faire le point, la vidéosurveillance cerne l'immobile

Par 08 juillet 2009
Mots-clés : Smart city

Pour améliorer les enregistrements vidéo parfois flous des caméras de surveillance, le système de l'université de Tel Aviv sépare les mouvements anormaux de l'arrière plan fixe. Ce qui facilite le rétablissement d'une image stable.

Il est difficile, pour un utilisateur, de zoomer précisément sur les enregistrements d'une caméra de surveillance, tout en conservant une bonne qualité d'image. Un phénomène qui s'explique par deux facteurs. D'une part l'instabilité potentielle de l'installation de capture vidéo, et d'autre part les turbulences de l'atmosphère dues aux variations de l'air. Le chercheur Leonid Yaroslavsky et son équipe de la Tel Aviv University ont développé un logiciel qui réussit à stabiliser l'image. Comment ? Il sépare les objets mouvants de l'arrière-plan fixe.
Repérer les pixels en mouvement
Pour y parvenir, il identifie les éléments fixes de ceux réellement en mouvement, comme un individu, un animal ou encore un véhicule. L'outil se fonde sur le fait que dans tout enregistrement, une grande partie de la scène - et plus généralement l'arrière-plan - reste immobile : bâtiments, arbres, routes, véhicules rangés... Le logiciel repère, sur la vidéo, la position exacte à laquelle se trouvent les pixels de ces éléments fixes. Puis il identifie sur l'enregistrement la manière dont ils changent d'emplacement, d'image en image. Ce qui lui permet de créer des cartes statistiques.
Rétablir une image fixe
"Les objets mouvants créent des déplacements de pixels réguliers", explique à L'Atelier Leonid Yaroslavsky. "Alors que ceux dus aux changements atmosphériques sont irréguliers, chaotiques". A partir de ces observations, le logiciel calcule et rétablit le positionnement fixe des pixels de l'arrière-plan. Il propose donc une image stabilisée, sur laquelle l'élément en mouvement devient beaucoup plus précis. L'University of Technology avait déjà proposé un système de perfectionnement des vidéos, via l'utilisation de pixels hexagonaux.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas