Faire somnoler son téléphone économise la batterie

Par 16 septembre 2011
Mots-clés : Digital Working, Amériques
lowbattery

E-MiLi met automatiquement le mobile en mode d'économie d'énergie, dès qu'il n'est pas en activité. Un système de décodage des en-têtes qui accompagnent les informations qui arrivent permet de le faire rester réactif.

Même lorsque les smartphones sont en mode "économie d'énergie" et n'envoient ou ne reçoivent pas activement des informations et des données, ils sont néanmoins toujours en alerte, à la recherche d'un canal de communication libre pour l'arrivée éventuelle d'une information. Une approche, mise au point pour diminuer la consommation de ce temps "d'écoute" du réseau, a été mise au point par une équipe de l'université du Michigan. Baptisée E-MiLi (Energy-Minimizing Idle Listening), elle permettrait d'économiser jusqu'à 54% de la batterie des smartphones, même dans des secteurs Wi-Fi très encombrés. "Mon téléphone n'échange pas de message en ce moment. Mais il est à l'écoute du réseau pour voir si une donnée arrive pour que je puisse la recevoir immédiatement"."Cette écoute consomme souvent autant de batterie que si j'envoyais ou recevais des données toute la journée", explique Kang Shin, directeur du projet.

Une carte wi-fi au ralenti pour économiser de la batterie

Ce temps d'écoute représenterait 60 à 80% de l'activité du téléphone en mode veille.E-MiLi remédie à ce problème en ralentissant l'horloge de la carte Wi-Fi jusqu'à 1/16e de sa fréquence habituelle. Elle se remet toutefois en marche à pleine puissance dès que le téléphone repère une information. Si ralentir l'horloge d'un mécanisme pour économiser de l'énergie n'est pas nouveau en soit, la grosse difficulté est que le téléphone soit capable de reconnaître l'arrivée d'un message, même quand il fonctionne au ralenti. "En général, les messages sont accompagnés d'un en-tête, qui comprend l'adresse ou le numéro, par exemple, du receveur", ajoute Kang Shin. "Nous pensons qu'il est possible de programmer le téléphone afin qu'il détecte ce dernier, exactement de la même manière que vous reconnaissez votre nom quand quelqu'un vous appelle, même si vous êtes pratiquement endormi".

Des en-têtes encodés précédant les messages

Du coup, les chercheurs du Michigan ont développé en parallèle un nouveau firmware permettant d'encoder ces en-têtes de telle façon qu'ils puissent être détectés par E-MiLi. Mais pour que l'utilisation de ce programme puisse se répandre, il sera nécessaire que les fabricants de cartes Wi-Fi et de smartphones adoptent ces modifications. L'étude précise néanmoins qu'E-MiLi est parfaitement compatible avec les téléphones actuels : un message encodé par ce programme sera reçu même par des terminaux n'utilisant pas E-MiLi. A noter que la question de la réduction de la consommation des smartphones suscite l'intérêt actuellement : récemment, c'est l'université de Duke qui présentait SleepWell, un système qui déclenche des moments de veille pour réduire la surconsommation pendant le téléchargement de contenus.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas