Pour faire du sport, les enfants en surpoids auraient besoin de virtualité

Par 07 mars 2011
test clinique enfant

A l’université polytechnique de Valence, une équipe de chercheurs étudie les efforts physiques des enfants et adolescents face aux jeux vidéo où ils sont censés être actifs.

En étudiant 70 enfants dont trente en surpoids. Une étude dévoile que les enfants en surpoids préfèrent le sport quand il est cadré au sein d’un un jeu vidéo, puisque qu’ils tirent davantage la satisfaction du jeu que de l’effort, en raison de la présence de scénarios virtuels qui aident à oublier le reste.

Cette étude permet donc de développer des stratégies afin d’optimiser l’usage des nouvelles technologies dans certaines cures, notamment auprès des publics jeunes. Peut-être est-ce donc une réponse partielle à ce qui concourt à supposer chez certains que la nouvelle génération aura une espérance de vie moins élevée que ses précédentes.

Faire du sport grâce aux jeux vidéo est cependant une réponse limitée. A l’évidence, l’effort brûle des calories mais nul ne précise s’il modifie les comportements alimentaires. Peut-être donc est-ce en modifiant l’environnement de prise de nourriture des enfants en surpoids et en associant ces modifications à des expérimentations comme celles-ci que les études auront une portée plus globale quant l’amélioration des conditions nutrition des plus jeunes.
 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas