Faisons le point sur Google Desktop Search avec Pierre Poignant

Par 22 octobre 2004

Déjà fan de Gmail, la messagerie électronique à 1 Go de Google qu’il avait testé pour les visiteurs de l’Atelier, Pierre Poignant revient aujourd’hui à la charge...

Déjà fan de Gmail, la messagerie électronique à 1 Go de Google qu'il avait testé pour les visiteurs de l'Atelier, Pierre Poignant revient aujourd'hui à la charge. Cette fois-ci, il s'est attelé à un test de Google Desktop Search, la nouvelle application tueuse sortie tout droit des laboratoires de Mountain View et qui permet aux utilisateurs d'effectuer des recherches sur leur PC.
Regardons cela d'un peu plus près…
La sortie de Google Desktop Search est à replacer dans le contexte de la course entre Yahoo!, Microsoft, AOL et Google pour intégrer la recherche sur PC à la recherche sur Internet. Où en sont les concurrents de Google sur ce segment ?

Microsoft sortira cette fonctionnalité avec son nouveau système de fichier WinFS, inclus dans son prochain système d'exploitation : Longhorn, mais pour l'instant la date de sortie en a été reportée.

AOL a déjà sorti son Desktop Search, intégré dans son nouveau navigateur, lui aussi en version bêta.

Apple a sans bruit intégré la recherche dans son nouveau système : Mac OS X Tiger. Nom de cette nouvelle fonctionnalité : Spotlight, date de sortie : 1er Avril 2005 selon les dernières rumeurs.
 
Google Desktop Search : les détails de l'application
L'application est téléchargeable en ligne et pèse 400Ko. Elle est donc extrêmement légère, ne modifie en rien les performances de la machine et utilise à peine 8Mo de RAM. Lors de la première installation de Google Desktop Search, l'application scanne le disque dur à la recherche de documents et les ajoute à son index. Ensuite, chaque nouveau document utilisé et chaque page web visitée sont automatiquement indexés.
Le programme tourne lorsque l'ordinateur n'est pas utilisé, de manière très discrète. Il peut toutefois avoir besoin de plusieurs heures pour la première indexation de tous vos documents.
Les documents indexés sont les suivants (liste paramétrable) :

Outlook / Outlook Express

Word

AOL Instant Messenger

Excel

Internet Explorer

PowerPoint

Text

Les mp3 et photos peuvent aussi apparaître dans les résultats.
Effectuer une recherche sur son ordinateur
 
Pour utiliser Google Desktop il suffit de cliquer sur le petit logo tourbillonnant de la barre des tâches :
Google Desktop lance alors sa propre interface web. Il faut noter que cette interface est disponible que l'on soit connecté à Internet ou non. Première remarque : l'incroyable facilité d'utilisation de Google Desktop, tout (emails, fichiers…) y est présenté de manière totalement intuitive dans le plus pur style interface Google, sobre et efficace.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir
La home de google Desktop search
Les résultats de recherche peuvent être classés par date ou par pertinence. Rappelons que le succès de la recherche Google a été bâti sur l'algorithme PageRank, qui classe les résultats d'une recherche selon la popularité des pages, calculée en fonction du nombre de liens pointant vers une page web.
Bien évidemment, cet algorithme est inutilisable ici. Il faut prendre en compte que l'utilisateur a une mémoire photographique : il ne se souvient ni de la localisation précise (sur son disque dur !) ni de la date du fichier qu'il recherche. Il en mémorise simplement le contexte et quelques mots clefs qui lui donnent tout son sens. La recherche « full text » prend alors tout son sens dans le cadre de la recherche sur PC.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Les fichiers mp3 apparaissent aussi dans les résultats
Les documents en cache sont également indexés par Google Desktop Search. Pour retrouver un document word perdu par mégarde, par exemple, le système est extrêmement pratique. En revanche, se débarrasser de ses fichiers devient plus délicat… Il faut vider son cache !
La syntaxe Google
Un produit Google n'est pas un produit Google sans une syntaxe de recherche spéciale. Les recherches avec « OR » ou avec des guillemets, les opérateurs « - » et « site » sont bien sûr utilisables, mais Google a aussi rajouté l'opérateur « filteype » (« filteype:doc » ou « filteype:powerpoint ») pour rechercher un type de document particulier. Comme pour Gmail ou Google, il est probable que de nombreux autres opérateurs apparaissent.
A ce propos connaissez vous les opérateurs Google suivants disponibles sur google.com ?

Opérateur
Requête
Signification

\"~\"
~food
Recherche par synonyme

\"…\"
DVD player $250..350
Recherche d’une fourchette de prix, dans cet exemple (ici entre 250 et 350 dollars)

define
define:clue
Définitions de clue trouvées sur Internet

site
site:www.atelier.fr
Restreint la recherche au domaine www.atelier.fr

 
sqrt(4) half a cup in teaspoons
C\'est la fonction calculatrice de Google

filetype
php filetype:pdf
Permet de restreindre la recherche à certains types de fichiers

link
link:www.atelier.fr
Pour rechercher les pages qui contiennent des liens vers le site www.atelier.fr

 
intc sunw nuan
Cours de bourses (ne fonctionne que sur les marchés américains)
Effectuer une recherche sur Internet
La recherche sur Google.com exploite aussi la puissance de Google Desktop en rajoutant aux résultats issus d'Internet les résultats issus de Google Desktop et donc les résultats de l'ordinateur de l'utilisateur.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Il faut tout de suite rappeler – pour rassurer les éventuels utilisateurs - que les résultats de Google Desktop ne sont pas envoyés à Google.com. C'est Google Desktop qui rapatrie les résultats de Google et les combine avec ses propres liens.
Le paramétrage : comment déterminer ses préférences
Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Les préférences sont assez basiques mais permettent de contrôler un peu mieux l'application. Il est par exemple possible d'exclure des recherches un dossier spécifique, contenant des information confidentielles, de demander à ce que les pages HTTPS (qui correspondent par exemple à la messagerie électronique) ne soient pas prises en compte.
Et notre vie privée, dans tout ça ?
Google communique de manière importante sur le fait que ses logiciels respectent la vie privée. Aucune information n'est envoyée à Google ni ne transite sur le réseau. Il n'y a pas de publicité en rapport avec le contenu qui est affiché. L'utilisateur peut à tout moment arrêter l'indexation. Il peut très facilement cacher des documents ou exclure certains répertoires de l'indexation, empêchant ainsi le partage de certains documents avec tous les utilisateurs du poste.
Cliquer sur l'image pour l'agrandir
Il est très facile de d'empêcher certains résultats d'apparaître
Certes, un serveur est installé sur le poste de l'utilisateur mais ce serveur n'accepte que les connections locales (à partir du poste où est installé Google Desktop). En clair on ne peut a priori pas chercher sur l'ordinateur de l'utilisateur à partir d'un ordinateur distant.
Tous ces points sont abordés sur le site de Google Desktop. Après le buzz autour des questions de confidentialité et de respect de la vie privée qui a accompagné la sortie de Gmail, il semble que Google ait décidé de prendre les devants. Sauf que Google, comme n'importe quelle autre société d'ailleurs, ne peut absolument pas garantir qu'elle ne se fera pas hacker ! Lorsque l'on utilise Windows, on peut utiliser Google Desktop !
Les limites de l'outil
A l'usage, il est rapidement possible de lister les inconvénients ou les limites de Google Desktop Search.

L'application n'est disponible qu'en anglais
Les répertoires d'installation et d'indexation de Google Desktop ne sont pas configurables
L'index de Google Desktop est le même pour tout les utilisateurs de l'ordinateur : attention aux emails qui seront visibles par toute la famille !
Les fichiers attachés des emails ne sont pas indexés
La recherche n'est possible qu'en « full text » (une recherche sur Hanoi ne renverra pas la photo hanoi10.jpg, la photo hanoi_10.jpg, sera tout de même renvoyée)
Google Desktop ne fonctionne que sous Windows XP et Windows 2000
Google Desktop n'indexe pas les fichiers sur des répertoires réseaux (sauf si les fichiers sont ouverts par l'utilisateur).
Les documents HTML présents sur le disque dur apparaissent comme de l'historique Internet
Google Desktop ne cherche pas sur Gmail (Aïe, quelle erreur !!)
Cependant, Google Desktop Search est aujourd'hui en mode bêta et il est à parier que les ingénieurs de Google travaillent déjà sur ces quelques problèmes. Comme pour Gmail, ils seront certainement résolus au fur à mesure des mises à jour de l'application.
(A ce propos, lors d'une mise à jour du programme, il ne faut surtout pas désinstaller l'ancienne version car l'index disparaîtra. C'est problématique surtout pour la recherche dans l'historique web).
Conclusion
En conclusion, Google Desktop est déjà un excellent logiciel, avec une marge d'amélioration importante. Il est intuitif et réagit très rapidement. Ses points forts sont sa légèreté et son intégration immédiate dans nos habitudes.
La prochaine étape de recherche Internet est la personnalisation des résultats - A9, d'Amazon, en étant le parfait exemple. Google n'ayant pas à sa disposition les bases clients d'AOL, de Yahoo! ou de Microsoft, est parti avec un peu de retard. Les lancements de Gmail et de Google Desktop permettront à Google de rattraper cet écart, et ce d'autant plus que désormais Google bénéficie de l'avantage d'être le premier sur le marché de la recherche web.
Certes, des produits du même type que Google Desktop Search ont déjà été introduits par X1, Copernic et Vivissimo. Mais Google Desktop combine la recherche sur Internet et sur le système de fichier de manière totalement transparente.
Pierre Poignant,pour l'Atelier BNP Paribas
(Atelier groupe BNP Paribas - 22/10/2004)
 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas