La famille d'un cyber-dissident chinois pourrait attaquer Yahoo

Par 03 avril 2006
Mots-clés : Smart city

La famille de Shi Tao envisage de porter plainte contre Yahoo. Cet internaute a été condamné à une peine de dix ans de prison pour avoir publié sur le Web un ordre du gouvernement chinois qui...

La famille de Shi Tao envisage de porter plainte contre Yahoo. Cet internaute a été condamné à une peine de dix ans de prison pour avoir publié sur le Web un ordre du gouvernement chinois qui interdisait la commémoration du 15ème anniversaire de Tien An Men.
 
La famille de Shi Tao dit avoir rassemblé des preuves montrant qu'il a été arrêté grâce à Yahoo. Le géant d'Internet aurait en effet fourni son adresse IP, ce qui aurait permis aux autorités de l'identifier. Les proches de Shi Tao envisagent donc de porter plainte contra la filiale de Yahoo à Hong Kong.
 
"Il est très clair, d'après le procès, que la filiale de Yahoo à Hong Kong a fourni les données personnelles", a déclaré Albert Ho, un législateur pro-démocratie, à l'AP. "Ils sont basés à Hong Kong. Pourquoi doivent-ils coopérer avec les requêtes du gouvernement chinois ? C'est la grande question".
 
Le débat sur la censure chinoise d'Internet à laquelle doivent se résoudre les firmes internationales est à son apogée. Le gouvernement américain souhaite interdire à ses entreprises de collaborer avec la censure chinoise. Le Congrès a entendu à ce sujet plusieurs des géants de l'Internet, juste après que Google a lancé son portail chinois censuré.
 

 (Atelier groupe BNP Paribas - 03/04/2006)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas