Les fans de sport, fervents utilisateurs d'appareils connectés

Par 05 février 2013
ballons de football sortant d'un smartphone

Les supporteurs de sport sont également plus connectés que les simples amateurs de sport, et consomment donc le contenu sportif sur plusieurs écrans.

Les fans de sport aiment consommer le contenu sportif en direct, ou le jour même, ce qui en fait la catégorie la moins consommée à la demande. 99% des événements sportifs et 100% des commentaires sont ont été consommés le jour même de leur diffusion parmi les 18-49 ans. En comparaison, 98% des programmes d’information, 96% des cérémonies de remise de prix, 85% des programmes de TV réalité et 70% des drames sont consommés le jour de leur diffusion. Le goût des supporteurs pour le direct s’accompagne d’une tendance à utiliser d'autres appareils pour vérifier les résultats sportifs ou répondre à un contenu associé.

Une consommation multi-écrans du contenu sportif

Et effectivement, les fans de sports sont plus susceptibles de posséder des appareils connectés que les simples amateurs de sport. Il y a respectivement 52% et 21% plus de chances que les supporteurs assoiffés de résultats possèdent une tablette ou un smartphone. Près de 60% des détenteurs d'appareils mobiles en général qui accèdent à un contenu sportif le font au moins une fois par jour et près de 10% le font trois fois par jour. 40% des fans de sport détenteurs de tablettes les utilisent une fois par jour, et 34% pour les détenteurs de smartphones. Parmi les utilisateurs d’appareils connectés, 16% préfèrent leur smartphone pour consulter les résultats sportifs, 16% leur PC, 12% les télévisions connectées, 9% les tablettes, et 7% les consoles de jeux.

Représente un enjeu pour les annonceurs

Cette connectivité accrue des fans de sport contribue sans doute à générer d’importantes conversations sociales sur les programmes télévisés sportifs. Le récent rapport de Nielson intitulé « State of the Media: 2012 Year in Sports » montre que bien que le sport ne représente que 1,3% de la programmation télévisée, les tweets concernant les sports représentent, eux, 41% de l'ensemble de tweets liés à la télévision, un taux donc très élevé. Etre capable d’identifier et de mesurer ces conversations sociales constitue un enjeu majeur pour les distributeurs et annonceurs, notamment vu qu’avec 13,3 milliards de dollars de dépenses, le genre sportif s'octroie 23% de l'ensemble du budget publicitaire national aux Etats-Unis. 

 

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas