Fast sécurise les échanges de documents officiels

Par 26 mai 2009
Mots-clés : Smart city, Europe

Pour rendre plus fiable la transmission de documents entre institutions et entreprises ou citoyens, le consortium eTen a créé une passerelle qui s'intercale entre l'expéditeur et le destinataire.

Comment rendre plus facile et rapide l'échange de documents officiels, notamment entre institutions gouvernementales et entreprises ? En créant une passerelle qui s'insère dans le processus de transmission pour le sécuriser. Voilà ce qu'a mis au point le consortium de la Commission Européenne eTEN avec le système Fast. Après l'avoir testé en France, il souhaite aujourd'hui le généraliser au niveau européen. Le dispositif assure l'authentification en garantissant que seuls les utilisateurs à l'identité vérifiée accèdent au service qui leur correspond. L'application empêche tout autre individu d'intercepter l'échange, et garantit que les documents ne peuvent être falsifiés par un tiers.
Quatre étapes de sécurité
La plate-forme fait aussi office de garantie de non-répudiation : l'envoi du document ne peut être ultérieurement contesté par son expéditeur. Pour cela, Fast s'intercale entre l'expéditeur et le destinataire, en créant une preuve d'authenticité à chacune des étapes de la transmission. Ce, via des outils comme la signature électronique, le chiffrement, l'horodatage...  Deux projets sont actuellement en cours de déploiement : l'un dans la région de Valence en Espagne, l'autre au Royaume-Uni. Le premier projet portera sur le domaine des achats publics en ligne.
L'école du futur ?
La plate-forme sécurisera les échanges de documents entre le corps administratif et les opérateurs économiques. Au Royaume-Uni, la première étape de l'adoption de l'outil sera effectuée par le Ministère de l'Education Nationale. Dix écoles pilotes ont été choisies pour tester Fast dans le cadre de l'initiative "School of the future". Les écoles, les étudiants et les parents échangeront des données sécurisées comme le suivi des absences ou encore la transmission de diplômes légaux. Le déploiement de ces deux projets s'étendra jusqu'à la fin du mois de décembre 2009.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas