"Il faut que tu respires"

Par 07 février 2013
Breezing

... pour maigrir. Ou Breezing, l’appareil qui, parce qu’il est capable d’évaluer le métabolisme s’improvise coach sportif

Dans la famille «je me donne bonne conscience avec mon gadget», je demande Breezing. J’exagère (à peine). On connaissait déjà les applications de régime, celles qui en fonction des repas que la pauvre régimeuse entre, dicte la diète à suivre, et ce, en comptabilisant la moindre calorie ingurgitée. Il y a aussi celles qui évaluent le degré d’activité physique, et qui se métamorphosent en tyran du sifflet sportif.
Il est commode de savoir combien de calories on consomme par jour, mais si on ignore à combien s’élève ce qu’on doit dépenser de calories, «remèdes impuissants». L’embêtant avec ces applications, outre leurs ordres, c’est qu’elles ne prennent en aucune considération le métabolisme de leur patient.

Des chercheurs de l’université d’Arizona ont développé une espèce d’appareil capable de calculer le métabolisme, le Breezing. Cet appareil se présente sous forme de sifflet, et s’utilise un peu de la même manière. A partir des inspirations et expirations du patient, le Breezing analyse le taux de dioxyde de carbone, et de nitrogène, et détermine ainsi la quantité de chaleur produite par le corps de la personne. Ces informations sont alors envoyées par Bluetooth à une application de smartphone dédiée.
Est déterminée alors sur l’application combien de calories devraient être consommées par jour par l’utilisateur. L’application est également en mesure de dire si le patient brûle de la graisse, des carbohydrates, ou les deux.

Une fois toutes ces données établies, elle compose un programme de coaching à suivre, ultra-personnalisé. Les intéressés peuvent se tourner vers la plateforme de crowdfunding Indiegogo. Contre un «don» de 250$, un appareil leur sera envoyé, pour le grand Ménage du printemps.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas