Favoriser l’achat de proximité, un axe pour les villes intelligentes

Par 10 juillet 2014 1 commentaire
web to store

La plateforme multi-fonctions Zoutiz permet de valoriser les commerces de proximité dans la démarche web-to-store et apporte un outil d’analyse des besoins des habitants des la ville.

Les annuaires en ligne génèrent de plus en plus de trafic et en 2012, ComScore estimait que 27% du trafic total sur le web était réalisé vers ces annuaires. Ce chiffre confirme la tendance du web-to-store, qui désigne le fait de chercher d’abord un produit sur Internet avant de l’acheter en magasin. En effet, d’après une infographie diffusée par Mappy, 81%* des consommateurs recherchent une information sur Internet avant l’acte d’achat. C’est pour répondre à ce phénomène que Laurent Fabert a créé Zoutiz en 2013. Cette plateforme en ligne combine les fonctions d’annuaire, de guide d’achat local, de référencement pour les commerçants et de "réseau social du shopping". La startup basée à La Rochelle a travaillé plusieurs années en amont sur la recherche informatique pour concevoir cette offre globale accessible sur Internet ou via une application mobile.

Privilégier l’achat local

Zoutiz se place au carrefour du e-commerce et du commerce physique de proximité. La fonction d’annuaire permet à tous les commerçants de mettre en ligne leur catalogue de produits et services qui sera consulté par les internautes lors de leurs recherches avant achat. En effet, même si le e-commerce gagne du terrain, chercher un produit spécifique dans une zone géographique particulière pour se le procurer directement au point de vente reste constant. La plateforme constitue donc un moyen pour les petits commerces de proximité, ne disposant pas toujours de sites web, de rester visible auprès des internautes qui auraient tendance à se diriger vers les grands distributeurs. L’entreprise bénéficie d’un référencement de qualité avec également une recherche par mots-clés. Pour le consommateur final, l’inscription sur le site lui permettra aussi d’échanger son avis et de partager avec ses amis les produits qu’il aura consultés ou achetés. Zoutiz se rémunère avec des package de clics pré-payés auprès des commerçants et du coût par clic (CTC) sur les produits.

Un pas de plus vers la ville intelligente

L’entreprise a signé un partenariat avec la ville canadienne de Magog, dont la mairesse est présidente des villes connectées au Canada. Il s’appuie sur une communication qui consistera à approcher et référencer l’ensemble des commerçants de la ville pour leur fournir par la suite des statistiques sur les besoins des habitants locaux. "On peut utiliser ces statistiques pour aider la ville et ses commerçants à mieux gérer leur offre. On peut voir par exemple qu’à un instant T, un grand nombre de recherches a été effectué sur des canapés convertibles. Si la ville ne dispose pas de commerces de canapés, elle pourra alors adapter son offre et éviter de voir ses habitants les acheter ailleurs." explique Laurent Fabert. La ville française de Rochefort sera la deuxième à expérimenter ce partenariat. Zoutiz ouvrira une structure au Canada et souhaite être plus présent en Amérique et en Europe.

*Etude réalisée par BVA pour Mappy du 12 au 24 avril 2013, sur un panel en ligne de 2 000 internautes.

Haut de page

1 Commentaire

Elargir notre vision de la ville intelligente : développer les services de proximité

Soumis par shahrour (non vérifié) - le 11 juillet 2014 à 17h36

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas