Favoriser l'échange d'informations grâce à un PDF interactif

Par 22 février 2011
Mots-clés : Smart city, Europe
Un medecin regarde des écrans

Depuis 2008, il est possible d'intégrer des images en trois dimensions, des vidéos et du son dans un PDF. Le corps médical y voit un moyen de communiquer ses recherches plus efficacement.

La généralisation de l’échange des données vidéo et audio sur le net pousse à optimiser le nombre de fichiers. De plus la majorité des publications scientifiques et médicales se font grâce à l’utilisation du fichier PDF. Ce constat pousse aujourd’hui les chercheurs à intégrer dans un unique fichier plusieurs formats vidéo et audio afin de lire plus facilement les recherches de leurs collègues. 

Fournir des rapports plus complets

Une fois le fichier ouvert, plus besoin d’une connexion Internet pour lire l’ensemble des liens vers des vidéos et des scanners en trois dimensions. En effet, cette méthode permet ainsi de décrire et de pointer directement une anomalie sur un scanner dans le PDF. Elle offre également la possibilité d’entendre et d’analyser les pulsations cardiaques d’un patient et d’en tirer les conclusions sur le même fichier.

Manipuler le contenu du PDF

Les rapports sont donc plus complets et les médecins peuvent manipuler l’ensemble des images en trois dimensions pour détecter une anomalie. « Cela facilite l’échange entre collègues car on peut directement envoyer un lien du PDF complet sans le télécharger » souligne le Dr. Alexander Ziegler de l’Université Allemande Charité. C’est la généralisation de l’utilisation du PDF comme outil de transmission de l’information qui pousse aujourd’hui le secteur de la médecine à promouvoir cette technique.

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas