Les femmes plus présentes que les hommes sur les réseaux sociaux

Par 29 juillet 2010 2 commentaires
Mots-clés : Digital Working

Quelque soit la région du monde, les femmes sont plus engagées que les hommes sur les plates-formes collaboratives. En tête : la jeune génération et la population sud-américaine.

Les réseaux sociaux tels que Facebook ou Twitter sont avant tout féminins, indique un rapport du cabinet ComScore. Toutes régions confondues, les femmes dépensent en effet en moyenne plus de 15 % de leur temps sur ces espaces. Soit cinq heures et demi par mois contre quatre heures pour les hommes.Celles âgées de 15 à 24 ans demeurent les plus nombreuses. Mais le taux de croissance le plus élevé en une année se trouve du côté des femmes de 45 ans et plus. Pour cette tranche d'âge, les écarts de consommation entre hommes et femmes sont d'ailleurs plus importants que pour la génération Y.
Toutes régions confondues, les sud-américaines sont les plus actives sur les réseaux
En effet, alors que l'écart pour les 15-24 ans est relativement faible, celui pour les "45 ans et plus" avoisine les dix points. Par ailleurs, le rapport révèle que c'est en Amérique Latine que le temps passé par la population féminine sur les sites dits "sociaux" - réseaux, messagerie instantanée, mails - est le plus fort. Et pour cause, la moitié du temps de navigation web des internautes sud-américaines est consacré à ces sites. Avec en tête, une présence plus importante sur les services de messagerie instantanée. L'étude qui s'est intéressée à l'usage de Twitter explique que les finalités sont différentes selon les sexes.
Twitter : un outil de conversation pour les femmes
Pour les femmes, le site de micro-blogging apparaît avant tout comme un outil de conversation, où l'on peut trouver des promotions sur les produits et suivre l'actualité des célébrités. Les hommes quant à eux s'y rendraient davantage pour poster leurs propres tweets. Autres caractéristiques relevées par l'étude : les femmes sont plus enclines à partager des photographies comme à acheter des produits sur le net. Reste que l'étude précise qu'elles seraient moins actives sur le web mobile. Et ce parce qu'elles sont globalement moins propriétaires de smartphones et d'abonnement téléphonique illimité.

Haut de page

2 Commentaires

C'est faux pour la France. Les hommes dominent sur Facebook à 60% et 76% pour Twitter. Ces chiffres sont ceux donnés par Google ad Planner.

Soumis par Thierry Lefort (non vérifié) - le 30 juillet 2010 à 10h14

QUELLE QUE soit la région du monde...Merci de votre vigilance !
Cordialement,
La rédaction

Soumis par Patrick Henry (non vérifié) - le 24 août 2010 à 09h57

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas