Quand Fête de Noël rime avec téléphone mobile. Itinéris (France

Par 05 novembre 1997
Mots-clés : Digital Working

Télécom), Bouygues Télécom devraient dévoiler dès aujourd'hui leurs offres spéciales Noël. SFR (Cegetel), quant à lui, préfère attendre le Sircom (Salon des communications mobiles qui se tient du 25...

Télécom), Bouygues Télécom devraient dévoiler dès aujourd'hui leurs offres
spéciales Noël. SFR (Cegetel), quant à lui, préfère attendre le Sircom
(Salon des communications mobiles qui se tient du 25 au 28 novembre à La
Défense) pour rendre publique sa politique commerciale de fin d'année. On
peut penser que la guerre commerciale que se livrent les trois opérateurs
depuis le début de l'année va connaître une nouvelle étape. En effet, avec
des offres grand public (Ola) et professionnelle (gamme Evolution) plus
chères que celles de ses concurrents, Itinéris doit absolument gagner des
parts de marché.
Bouygues Télécom pourrait bien lancer aujourd'hui son kit Nomade pour
moins de 1 000 F, comprenant un coffret de deux téléphones mobiles (un
Motorola et un Siemens) fonctionnant sur le principe du paiement à l'acte.
Ces deux appareils étant dotés d'une puce, l'acheteur devra, pour les
utiliser, appeler un numéro qui lui permettra de créditer son compte au
niveau qu'il souhaite. Solution plus simple que la Mobicarte (pas de carte
à acheter), ce kit Nomade est également moins onéreux puisque le pack
d'Itinéris comprenant la Mobicarte et un téléphone mobile coûte 1 500 F.
Fin novembre ou début décembre, le pôle mobile de Cegetel, SFR, devrait à
son tour lancer un produit englobant une offre de services complète pour
un prix inférieur à 1 000 F.
On devrait également voir apparaître de nouveaux packs couplant abonnement
et téléphone mobile pour Itinéris.
Pour le dernier mois de l'année 1997, les prévisions des opérateurs
porteraient sur une croissance du marché de la téléphonie mobile comprise
entre 400 000 et 600 000 nouveaux abonnés. Plusieurs fabricants de
téléphones mobiles ayant déjà du mal à fournir le marché sont inquiets,
car on pourrait bien voir apparaître dès la mi-décembre une situation de
pénurie.
(La Tribune - 05/11/1997)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas