Le feuilleton Olivetti - Telecom Italia se poursuit.

Par 07 avril 1999
Mots-clés : Digital Working

Les actionnaires d'Olivetti, réunis hier en AGE, ont réaffirmé leur soutien à Roberto Colaninno, le directeur général du groupe italien, en approuvant une augmentation de capital comprise entre 2,...

Les actionnaires d'Olivetti, réunis hier en AGE, ont réaffirmé leur
soutien à Roberto Colaninno, le directeur général du groupe italien, en
approuvant une augmentation de capital comprise entre 2,6 et 2,7 milliards
d'euros destinée à financer son OPA hostile de plus de 60 millions d'euros
lancée sur Telecom Italia.
A l'issue de cette assemblée, Roberto Colaninno s'est déclaré "optimiste"
sur ses chances de réussite et a clairement indiqué qu'Olivetti voulait
être le seul maître à bord chez Telecom Italia "Olivetti veut commander.
Le groupe ne veut pas seulement une participation financière ou spéculer".
Olivetti doit, pour cela, absolument obtenir un minimum de 35 % d'adhésion
à son projet d'OPA "moins de 35 % ne nous intéresse pas, nous voulons
contrôler le développement industriel de la société, nous voulons donner
notre avis, nous voulons la gérer".
En cas d'échec, Roberto Colaninno promet que son groupe se livrerait, à
travers ses deux filiales Omnitel et Infostrada, à une telle concurrence
que les actionnaires de Telecom Italia "regretteront d'avoir rejeté notre
offre".
Il s'est par ailleurs félicité d'avoir reçu un certain nombre de
propositions de partenariat de la part de grands groupes étrangers depuis
le 20 février, date de son intention de lancer son OPA.
(Les Echos - La Tribune - le Figaro - 8/04/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas