Le sans fil, un nouveau défi pour l'industrie

Par 31 août 2007
Mots-clés : Smart city

Une agence gouvernementale américaine pratique des tests pour mieux comprendre les interactions radios d'un environnement industriel. La définition de standards wireless pour ce secteur est en vue...

Une agence gouvernementale américaine pratique des tests pour mieux comprendre les interactions radios d'un environnement industriel. La définition de standards wireless pour ce secteur est en vue. 

Conquérir l'industrie sera le prochain challenge pour les technologies sans fil, estime le National Institute of Standards and Technology (NIST). D'après cette agence du ministère du commerce américain, les implantations industrielles présentent de nombreuses contraintes pour la mise en place de dispositifs sans fil. Ces environnements sont en effet des lieux où interférences, ondes radios erratiques et autres phénomènes de blocages de ces ondes interviennent. Il s'agit donc d'un terrain de recherche idéal pour comprendre la façon dont les ondes radios se propagent.
C'est justement l'objet, du programme de tests lancé par le NIST en collaboration avec le U.S Council for Automative Research. 

Des standards pour l'industrie

L'objectif de ce programme est de quantifier le plus exactement ces interférences radios et électromagnétiques pour ensuite établir une représentation statistique de la propagation des ondes dans ce type d'environnement. Celle-ci contribuera à terme à la définition de standards radios pour des appareils destinés à l'industrie. Des tests ont été menés dans un environnement ponctué de structures métalliques mobiles et stationnaires, à l'image de machines-outils communément utilisées. L'analyse ainsi réalisée a porté sur la mesure des fréquences inférieures à 6 gigahertz (GHz), le tout sur une période de 24 heures.

Des interférences entre machines

Ces tests auraient démontré que les machines "lourdes" produisent des interférences altérant le signal basse fréquence de certaines applications telles que des systèmes de contrôle. Une autre analyse portant sur les fréquences d'environ 2,5 GHz - fréquence utilisée par la plupart des appareils de communication à distance - a mis en avant un important "trafic" produit par d'autres équipements industriels. Ces résultats devraient ouvrir la voie au développement de nouveaux dispositifs permettant de limiter ces interférences radios. Le NIST évoque déjà l'utilisation de dispositifs sans fil immunisés contre les interférences électromagnétiques ou encore l'installation d'appareils "absorbeurs d'ondes" en des points stratégiques. 

(Atelier groupe BNP Paribas – 31/08/2007)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas