Fin d une époque : Bill Gates n'est plus l'homme le plus riche du monde...

Par 05 avril 2004
Mots-clés : Smart city, Europe

On ne peut pas être le premier pour toujours. Il faut accepter que d'autres vous doublent, et prennent votre place. Espérons que les parents de Bill n'aient pas négligé ce chapitre essentiel de...

On ne peut pas être le premier pour toujours. Il faut accepter que d’autres vous doublent, et prennent votre place. Espérons que les parents de Bill n’aient pas négligé ce chapitre essentiel de l’éducation d’un surdoué… Sinon, le coup doit être dur.

Pour le fondateur du géant Microsoft, le bien connu Bill Gates, la période est décidément placée sous le signe de la malchance. Condamné par Bruxelles, contraint de débourser 1,95 milliard de dollars pour renouer des liens avec Sun… Il ne manquait plus que Bill Gates perde sa place d’homme le plus riche au monde. Et voilà que le drame arrive…

Ingvar Kamprad, fondateur suédois de l’imposant marchand de meubles Ikea, a dépassé la fondateur de Microsoft de plusieurs milliards. Six, pour être précis. La fortune de Kamprad serait ainsi évaluée à 53 milliards de dollars, contre 47 milliards pour l’américain ancien teneur du titre…

Et déjà, les mauvaises langues répandent leur venin, et les rumeurs dépréciatives vont bon train. Kamprad, 77 ans, serait très peu dépensier (pour ne pas dire radin), roulerait dans une vieille Volvo un peu décatie et aurait mis sa fortune à l’abri depuis longtemps en Suisse. D’autres choisissent une explication rationnelle à ce retournement de situation, rappelant qu’à 13 ans, le petit Ingvar disposait déjà de 18,5 milliards de dollars (tricheur…) et que c’est simplement la faiblesse du dollar qui a hissé Kamprad au top de la liste des plus grandes fortunes mondiales. Les mauvaises langues…

(Atelier groupe BNP Paribas – 05/04/2004)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas