Fin du monopole d'Etat sur l'accès à Internet en Algérie.

Par 17 août 1999
Mots-clés : Smart city, Afrique

Jusqu'à présent, le monopole d'Etat sur l'accès à Internet était réservé au Centre d'Etudes et de recherches en information scientifique et technique (CERIST). Six providers (fournisseurs d'accè...

Jusqu'à présent, le monopole d'Etat sur l'accès à Internet était réservé
au Centre d'Etudes et de recherches en information scientifique et
technique (CERIST).
Six providers (fournisseurs d'accès Internet FAI), dont cinq privés
(Gecos, BMG International, Icos Net pour la région d'Alger, Imtiage
Technologies pour la Kabylie et Or Net à Oran) et un public (Télédiffusion
d'Algérie "TDA") ont reçu lundi une licence d'exploitation de la
Commission interministérielle.
La Commission ayant autorisé la fin du monopole d'Etat sur l'accès
Internet était composée des représentants des ministères de la Défense
nationale, des Affaires étrangères, des Finances, de l'Intérieur, des
Postes et Télécommunications, de la Communication, de la Recherche
scientifique et du Commerce.
(Christine Weissrock - 18/08/1999)

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas