La finance americaine rejete LinkedIn, Facebook et Twitter

Par 16 mars 2010 3 commentaires
Mots-clés : Amérique du Nord

Si vous résidez aux Etats-Unis et que votre employeur a restreint votre usage a des sites de réseaux sociaux, dites-vous qu'il y est peut être légalement contraint, notamment si vous bossez dans la finance.

En effet, en conformité avec les nouvelles directives émises par la FINRA, adressant notamment ses préoccupations sur l'usage au travail de sites de réseaux sociaux, certaines entreprises américaines doivent (et ce n'est pas un choix) restreindre a leurs employes tout accès depuis leur ordinateurs professionnels et leurs réseaux informatiques a Facebook, LinkedIn et autres Twitter.

La FINRA ayant défini l'engagement interactif sur ces réseaux sociaux comme étant un échange de messages électroniques, facebooker et twitter est maintenant assujettis a la règlementation de cette autorité de la finance americaine.

Vous le savez certainement, les entreprises sont légalement tenues de conserver des dossiers sur, ainsi que, de superviser les communications électroniques relatives a leur business. Ainsi, elles doivent interdire a leurs employés de s'engager dans toutes communications commerciales sur ces sites car ces derniers ne sont pas soumis a la surveillance de l'entreprise.

Alors que l'accès à LinkedIn était précédemment toléré et accessible à partir de nombreux réseau d'entreprises, l'accès y est maintenant prohibé en conséquence.

Et vous ? Utilisez-vous Facebook, Twitter ou un autre outil de social media au travail ?

---

FINRA : Financial Industry Regulatory Authority (site)

Site Web dit « social media » : un des sites sur lequel 46% des Americains surfant sur Internet s'est connecte l'an dernier. Ils etaient 8% en 2005, selon nos amis chercheurs.

Haut de page

3 Commentaires

Social comments and analytics for this post...

This post was mentioned on Twitter by AtelierNetwork: La finance americaine rejete LinkedIn, Facebook et Twitter http://bit.ly/auexIQ...

Soumis par uberVU - social comments (non vérifié) - le 16 mars 2010 à 12h36

Voir les retweets de cet article.

Soumis par admin - le 16 mars 2010 à 18h52

[...] ssurez-vous! Cela ne concerne pour l’instant que nos confrères états-uniens!Mais, c’est un fait, les “social medias” sont partout.Aux Etats-Unis, 46% des adultes les utilisent de MySpace à Twitter en passant par LinkedIn et bien sur FaceBook. Ce dernier vient de dépasser Google en audience! C’est dire.Mais il y a aussi et depuis plus longtemps, les forums et blogs, les mondes virtuels, bref tous ces lieux “électroniques” ou un conseil bancaire peut-être donné à un client ou prospect.La FINRA (Financial Industry Regulatory Authority, Ex-NASD, comme NASDAQ! qu’il a créé) est un organisme privé de régulation des relations entre les institutions financières et leurs clients.En 2009, elle a traité plus de 7000 litiges, en augmentation de 43% par rapport à 2008.Réfléchir à l’usage des médias sociaux dans les métiers de la finance:Elle a très récemment réunis ses experts dans une “Social Networking Task Force” pour débattre de l’usage des médias sociaux utilisés par des banquiers pour correspondre avec leurs clients. (cf. le premier lien ci-dessous)L’objectif : S’assurer que les clients des institutions financières ne seront pas abusés par de fausses promesses via un média incontrôlable, et fournir des règles d’utilisations de ses nouveaux outils pour permettre d’évoluer de manière maitrisée.Tracabilité : Une responsabilité première!La FINRA rappelle que les organismes financiers états-uniens ont une responsabilité majeure : Celle de garder des traces de tous leurs échanges avec leurs clientèles. (”Rules 17a-3 and 17a-4 under the Securities Exchange Act of 1934 and NASD Rule 3110.”)Elle déconseille donc de permettre l’utilisation de tout outil qui ne permettrait pas de réaliser une telle tracabilité (!!!).Sans bien sur citer de noms!Mais bon, tout les outils ou presque sont a peu prés concernés.Ca va être dur pour les utilisateurs! Autant fermer les accès à Internet et installer des brouilleurs pour éviter de bloguer sur son iPhone depuis son bureau.Elle rappelle qu’un conseil d’investissement via un média social implique la responsabilité de l’organisme financier autant que si le conseil était donné dans un bureau en vis-à-vis.Au final, la FINRA insiste sur la nécessaire supervision de l’accès à ces nouveaux outils pour éviter des dérives dans leurs utilisations.Bon, au final, bloguer c’est bien, mais évitez de donner des conseils d’investissement en ligne… si vous travaillez dans une banque!Sources et références:FINRA Regulatory Notice 10-06 : Guidance on Blogs and Social Networking Web SitesLa FINRA sur WikipediaNews sur atelier numérique [...]

Soumis par Les news d’Aymeric » Blog Archive » Les ba (non vérifié) - le 05 avril 2010 à 11h18

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas