La finance islamique a ses propres outils de gestion du risque

Par 10 décembre 2007
Mots-clés : Smart city

Deux organismes développent conjointement un certificat de gestion du risque prenant en compte les principes de la finance islamique. Objectif : établir une norme pour ces produits financiers spécifiques.

Les principes financiers islamiques exigent de nouveaux standards de gestion du risque. Partis de ce constat, la Banque du Liban et la Global Association of Risk Professionals (GARP) se sont rapprochés dans l'optique de répondre aux défis de la forte croissance et de la sophistication des produits financiers islamiques. Les deux organismes projettent ainsi de proposer un Certificat de gestion du risque dédié aux institutions financières appliquant les préceptes de la religion musulmane. Ce dernier est en cours d'élaboration pour un lancement prévu d'ici la fin de 2008.
Quand la religion régit la finance
Rappelons que les produits financiers islamiques répondent aux différents principes stipulés par la charia. Ceux-ci interdisent notamment de percevoir ou de verser un intérêt, de mener des transactions déconnectées de l'économie réelle ou à des fins purement spéculatives, et prohibent l'investissement dans des activités dites "non éthiques" telles que le tabac, l'alcool, le jeu ou l'armement. Le produit financier islamique le plus répandu est le Sukuk, équivalent de l'Asset Backed Security. Selon un récent rapport du Fond Monétaire international, ce marché aurait atteint les 27 milliards de dollars en 2006.
Une norme islamique de gestion du risque
"La demande croissante pour les produits financiers islamiques est le facteur qui a motivé le développement du Certificat de gestion du risque pour les institutions financières islamiques", a déclaré le Dr Ahmad Jachi, vice-gouverneur de la Banque du Liban. Et d'ajouter : "la croissance de ce marché sera freinée s'il n'y a pas d'amélioration en matière de transparence et si aucune approche normalisée n'est élaborée. Notre objectif est d'établir des pratiques de gestion du risque reconnues au sein des institutions financières islamiques et utiles aux banquiers du monde entier".

A lire également dans les comptes-rendus des conférences et ateliers :

Non-conformité, risque financier, risque extra-financier... Vers une vision globale du risque ? (04/10/2007)
Gestion des risques, mise en conformité, fusion, nouvelle stratégie commerciale... Contrôlez vos processus métiers avec le BPM! (29/03/2007)

L'Atelier groupe BNP Paribas

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas