FingerReader, la bague qui scanne un texte et le lit à voix haute

Par 25 février 2014 1 commentaire
texte

Des chercheurs du Fluid Interface Group au MIT Media Lab ont développés une bague qui permet de scanner un texte pour le lire à voix haute.

Dans un monde où les individus lisent et s’informent de plus en plus sur des supports numériques tel que les liseuses Kindle et tablettes, les personnes malvoyantes se retrouvent fortement désavantagées. Mais un nouvel outil qui lit à voix haute n’importe quel texte devrait bientôt permettre aux personnes aveugles d’obtenir une vaste quantité d’information du bout du doigt, sans avoir besoin d’un texte en braille. Le dispositif nommé FingerReader, vise à remplacer les logiciels audio-visuels qui peuvent se révéler être assez limités et inexactes. Développé par Fluid Interface Group au MIT Media Lab (laboratoire de recherche du Massachussetts Institute of Technology), dans le cadre d’un projet global de réduction du fossé entre le monde digital et le monde réel, cet outil s’adresse aussi bien aux personnes ayant une déficience visuelle qui ont besoin d'aide pour lire un texte imprimé, qu’aux individus qui souhaitent traduire un texte et apprendre une langue.

Un assistant de lecture

Le prototype FingerReader permet à son utilisateur de scanner les lignes d’un texte avec son doigt et de recevoir un retour audio sur les mots. Le lecteur suit les lignes de texte avec son index, de la même façon qu’il pourrait le faire en lisant réellement. Une camera permettnt de détecter les mots est intégrée dans la bague et une voix imitant celle de Stephen Hawking, physicien théoricien et cosmologiste britannique célèbre, répète à voix haute les mots scannés. Il fournit également des informations de mouvement, sous la forme de petites vibrations pour prévenir l’utilisateur lorsqu’il s’éloigne du texte ou lorsqu’il saute des lignes. De plus, le wereable serait capable de traduire le texte dans une autre langue.

Créer des dispositifs intuitifs et éducatifs

Le FingerReader aurait été élaboré suite à un premier concept élaboré par le MIT Media Lab, suivant l’objectif de créer des dispositifs plus intuitifs. En 2012, ce projet nommé EyeRing, correspondait à une caméra connectée en Bluetooth, montée sur un doigt, qui permettrait de saisir un texte pour le transférer sur un Smartphone ou une tablette afin d’être lu de nouveau à l’utilisateur. L’objectif était non seulement d’aider les malvoyants à lire des signes et étiquettes mais aussi à aider les enfants à apprendre à lire. Le dispositif FingerReader est toujours en phase de développement, et certains éléments sont encore à améliorer. Par exemple, la vitesse de lecture est plus lente que ce qu’elle pourrait être et des écouteurs pourraient être installés afin de réduire le bruit ambiant et produire une meilleure audibilité. Les chercheurs du MIT envisagent aussi que ce dispositif permette aux individus d’apprendre une nouvelle langue.

Haut de page

1 Commentaire

Beaucoup de gens équipés de iPhone ou de iPad ignorent encore qu’ils peuvent utiliser VoiceOver sur OS X et ou sur iOS : la synthèse vocale n’est pas parfaite mais elle est déjà là !
http://www.ebouquin.fr/2010/11/13/comment-transformer-un-ebook-en-audiobook-avec-voiceover/

Soumis par EditingPlus (non vérifié) - le 28 février 2014 à 16h59

Mentions légales © L’Atelier BNP Paribas